Au sujet de Coco Chanel

Le luxe, la haute-couture je n’y connais pas grand chose.

Il m’arrive de trouver certains stylistes trop excentriques, au point qu’ils perdent un repère important : la beauté du vêtement.

Pourtant, il est une styliste qui m’a toujours fasciné. J’ai nommé Coco Chanel.

De son vrai nom, Gabrielle Chanel, la styliste est un peu sortie de nul part (pour une fois !). En effet, la future Coco Chanel commence en tant que couturière. Rapidement, elle décide de lancer sa propre collection. Ses débuts sont particulièrement difficiles, jusqu’au jour où elle rencontre Boy Capel, qui lui ouvrira de nombreuses portes.

Ainsi, le premier magasin Chanel ouvre ses portes en 1909 à Paris. Ce sera notamment grâce à la célèbre petite robe noire, au tailleur en tweed et au parfum Chanel n°5 que la jeune styliste connaîtra la gloire.

N’oublions pas à ce sujet que Chanel libéra la femme du corset (en collaboration avec la maison Cadolle) en proposant les tailleurs et les robes, mondialement connues aujourd’hui.

Tailleur Coco Chanel

Mais Chanel me fascine non seulement par son fort caractère (je pense d’ailleurs à une certaine Edith Piaf) mais également à sa volonté de s’émanciper en tant que femme indépendante.

Chanel, à travers ses créations, défend très clairement la liberté de la femme. N’est-ce pas Chanel qui fut l’un des premières femmes à porter le pantalon à cheval ? N’est-ce pas Chanel qui lança la mode du petit chapeau de paille mais également la coupe de cheveux à la garçonne ?

Chanel a certes choqué tout au long de sa carrière mais reste un pilier et une référence en terme de haute-couture.

Chanel c’est aussi ce célèbre ce petit sac à main :

Mais aussi toute une collection de produits de beauté :

 

Grâce à Coco Chanel, le vêtement féminin habille toutes les femmes, quelle que soit leur classe sociale.

Chanel a-t-elle ainsi été le précurseur de l’égalité entre les hommes et les femmes ? 


Pub Chanel N°5 Audrey Tautou Version Longue par MyAgence

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand et comment je blogue ?

Voici un article qui devrait aussi bien intéresser mes lecteurs comme les (apprentis) blogueurs.

Quand est-ce que je blogue ?

Il s’agit là d’une question que l’on m’a souvent posée.

Sachez, avant toute chose, que je ne vis pas de ce blog. Je suis salariée, comme la plupart des Français.

Ainsi, mes journées ne sont pas consacrées au blogging. Non, je ne reste pas toute la journée chez moi, derrière mon bureau, mes lunettes vissées sur le nez, à raconter ma vie sur le net. Pour tout vous dire, bloguer fait partie de mes loisirs… Ce n’est pas le principal, mais pas loin ! :-)

Non ne vous inquiétez pas pour moi, je profite assidument de ma vie parisienne comme de mes proches. Je ne suis pas une geekette à lunettes qui ne sort qu’à chaque Saint Glinglin !

Bloguer est une occupation plutôt nocturne… Ou plus précisément lorsque la nuit tombe. J’écris aussi le week-end, et surtout le dimanche, comme je suis actuellement en train de le faire.

Je blogue surtout lorsque j’ai du temps libre, mais également lorsque j’en ressens le besoin.

Sachez, par ailleurs, que j’essaie de me limiter dans le temps… Afin de pouvoir faire autre chose de mes soirées.

Par exemple, je concentre en moyenne une demi-heure par article, notamment lorsque je compte en rédiger plusieurs pendant une soirée.

Toutefois, je prends le temps de relire chacun de mes articles afin d’y ôter les éventuelles coquilles. Excusez d’ailleurs les fautes que vous auriez pu croiser lors de vos lectures… :-/

Ainsi, bloguer me demande beaucoup d’organisation, aussi bien en terme de disposition que de minutes.

Il faut être carré, motivé, curieux et créatif si on veut tenir un blog.

Comment je blogue ?

Ma règle d’or : ne jamais copier (ou paraphraser) ce que font les autres.

N’oubliez pas, un blog est un espace personnel, donc à quoi bon faire un copier-coller de ce qu’on a lu sur la toile ?

Sur Internet, il faut savoir apporter sa valeur ajoutée. Montrer qui on est, exprimer ce qu’on pense.

Alors, pour trouver mon inspiration, j’observe ce qui m’entoure, ce que j’entends et ce que je lis, sur le web ou pas. Je réfléchis toute la journée (comme vous tous d’ailleurs) à l’actualité, ce que je peux en tirer et ce que je peux vous retransmettre.

En ce qui concerne mes articles « sur les marques », je tâche de ne pas être trop un « blog à pub ». Je donne mon avis sur les produits, positif comme négatif (sans dépasser les limites), et j’essaie de me positionner comme un consommateur lambda.

J’ai tout à fait conscience que les marques qui me contactent attendent de moi des articles enjoliveurs, mais je pense qu’il est important de prendre le temps de voir le positif et le négatif dans chaque produit. Nul n’est parfait.

Lorsque j’écris, je reste moi-même… Tout en contrôlant mes pensées. On ne peut pas tout dire sur Internet.

La provocation a marché et marchera toujours. Mais je ne cherche pas à aller dans ce sens là.

Je cherche surtout à exprimer mon ressenti sur la société dans laquelle on vit.

Je cherche à partager avec vous mes coups de coeur et mes coups de gueule.

Mais je cherche avant tout à affiner ma plume.

Merci la technologie du XXIe siècle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le comment du pourquoi je me replonge dans la littérature

Tout a commencé ce midi du vendredi 14 octobre dernier. Je repensais alors aux livres, écrivains, poètes et autres artistes que j’ai découvert plus jeune, au collège et à l’universsité. Mais soudain, j’ai eu « un trou de mémoire ». Un oubli. Je ne savais plus le titre de cette nouvelle. J’ai ressenti une sorte de honte. Une gêne. Une gêne parce que je ne m’en souvenais plus.

J’avais oublié ce que j’avais appris. Oublier ce qui nous a passionné pendant de longues années, c’est gênant.

Changer d’environnement, de fréquentations peut-il nous faire tourner la tête ?

Il semble que oui.

J’ai omis le nom de cette nouvelle de Théophile Gautier. Je ne me souviens plus du « Roman de la momie ».

Il est donc l’heure de retourner à mes classiques, de ressortir mes livres poussiéreux et surtout de redécouvrir la littérature.

Oui, j’ai été lassée des classiques. Un trop plein, un écoeurement.

Une overdose du XIXe siècle, un lassement du XVIIe siècle et un mépris du XVIIIe siècle.

J’ai tourné une page. Peut-être un peu trop longue à l’heure qu’il est.

Oublier Gautier et ses nouvelles, c’est une faute. Valider une Maîtrise de Lettres Modernes et ne plus se souvenir de « Premier amour » de Tourgueniev, ce n’est pas pardonnable.

Je n’aime pas l’ignorance. Je n’aime pas paraître inculte. Et surtout, je n’aime pas oublier.

Un malaise s’est emparé de moi. Un besoin de relire les classiques (tous), remettre les idées à leur place, et surtout me souvenir de tout ce que j’ai pu lire.

Cela peut paraître ambitieux mais c’est honteux d’oublier les grands hommes, du moins pour moi.

Redécouvrir les oeuvres littéraires antérieures au XXe siècle me demandera du temps et de la patience.

Aurai-je le courage de (re)-lire certains passages soporifiques et superficiels ? Arriverai-je à me replonger dans la mentalité du XVIIIe siècle ? Et surtout finirai-je par me souvenir du tout ?

Il n’y a rien de plus fatal que l’oubli.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blogosphère : quelles sont mes lectures ?

Je me suis rendue compte il y a quelques jours que je n’avais jamais vraiment pris le temps de partager avec vous les blogs que je lis régulièrement.

Des blogs, il y a en plein. Des milliers en fait. Il me semble même qu’en France, il y a plus d’un million de blogueurs. C’est beaucoup, et surtout c’est encourageant.

Je ne vais pas vous présenter, par manque de temps, les blogs auxquels j’accorde de l’importance, mais simplement vous les lister par catégorie.

J’espère ainsi vous faire découvrir des blogs qui vous plairont.

Nouvelles technologies : Gamon Girls, La Geekette

Féminin : Minirinette, Les Bridgets, Ecribouille, Deedee à Paris, Le Monde tranquille de Marion, Les Pensées de Manu

Mode : Marion Rocks, The Brunette, Et pourquoi pas Coline

Ecologie : The Green Geekette

Famille : Mon blog de maman, E-Zabel, Sandra dans tous ses états,

Cuisine : Audrey Cuisine, Click N Cook

Beauté : Babillages, Pure Beauté

Communication : Wondercom, Bulles de Flo, Kriisiis, My Community Manager

Je ne lis peut-être pas les meilleurs blogs, ni les plus célèbres, mais je crois qu’il en faut pour tous les goûts.

Bien sûr, je ne me limite pas qu’à ceux-là, mais ces derniers méritent d’être connus.

Et vous, quels sont vos blogs coup de coeur ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Diables & Vampires par Les Editions du Chêne

Amateurs de diables et de vampires, ce livre est fait pour vous !

Les Editions du Chêne, en collaboration avec Sophie Lefay, Maguy Ly et Nicole Masson, ont mis point un recueil de textes littéraires et historiques sur les diables et les vampires.

Ce livre vous présentera les diverses croyances et superstitions du XVIIIe siècle par le biais de textes de Voltaire, de l’Abbé de Villars, Boyer d’Argens et d’extraits de l’Encyclopédie.

Diables & Vampires ne cherche pas à expliquer la place de ces créatures à travers le XVIIIe siècle mais reflète l’intérêt et la réflexion des intellectuels sur cet univers.

Cet ouvrage conviendra parfaitement aux personnes désireuses de se documenter sur ce thème.

Un livre intéressant, certes, mais qui manque de textes variés sur ce sujet fort riche.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !