Comment trouver des idées d’articles pour son blog ?

Comme tout blogueur qui se respecte, j’ai moi eu aussi, des vides, un manque d’idée, un manque d’inspiration.
Cela arrive à tout le monde, quelle que soit la période, la saison, et surtout l’envie. Des fois, on y croit plus. Des fois, on pense que cela n’intéressera pas.
La panne d’inspiration est, j’ai envie de dire, tout à fait humaine ! Notre cerveau ne peut pas être branché H24. :)
Pourtant, il y a toujours des solutions pour trouver des idées d’articles pour son blog. Parce que de l’inspiration, au fond on peut toujours en avoir.
Voici mes trucs et astuces.

1/Rendez-vous sur Hellocoton et Inspilia. Vous y trouverez des centaines d’articles qui devraient vous intéresser. Bien entendu, pas de copier-coller. Mais rien ne vous interdit de partir du même fond !

2/Sortez ! Oui, sortez ! Voyez du monde, allez faire une exposition, achetez une place de cinéma. La culture, il n’y a rien de mieux pour faire le plein d’idées.

3/Lisez ! C’est un peu comme les blogs, les livres il y en a des milliers ! J’avais pour ma part arrêté de lire il y a quelques mois. Mais depuis mars environ, je dévore les bouquins. Je suis en amour pour la saga d’Elena Ferrante. Puis je viens de terminer « Paris est en fête ». En attendant le T4, je me suis plongée dans « La Servante écarlate ».

4/Concentrez-vous… Sur vous ! Quelles sont vos passions ? Qu’avez-vous envie de dire, de partager ? Plus vous serez vrai à travers vos écrits, plus vos lecteurs seront fidèles.

5/Relisez vos articles, même les plus anciens pour trouver des idées. Bien sûr, je ne dis pas de refaire les mêmes, mais relire ce que vous aviez écrit il y a quelques temps pourrait vous donner envie de remettre au goût du jour certaines pensées.

Et vous, quels sont vos techniques pour trouver des idées d’articles pour votre blog ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et la vraie vie dans tout ça ?

La vraie vie, la vraie. La vie qu’on partage avec ses proches. Famille, amis, collègues.
La vraie vie, elle est faite de bons moments, de complicité, de rires et de sourires.
Pourtant, la vraie vie disparaît derrière le portable. Oui vous savez, cet objet qui ne vous lâche jamais.
Cet objet avec lequel vous restez H24. Il vous suit partout. Chez vous, au bureau, en vacances et dans votre lit. Intimité bonjour.
Un peu la faute aux réseaux sociaux. Un peu la faute aux internets. Un peu la faute au « toujours plus ».
Mon portable, c’est Je t’aime moi non plus. Mon portable, il est aujourd’hui difficile de m’en séparer.
L’éteindre, m’en éloigner, pour retrouver une certaine sérénité.
Voir des gens, les voir les yeux rivés sur leur portable. Attitude juste insupportable.
A croire que la vie, la vraie vie se passe dans le portable. Est-ce un jugement hâtif ? Pire, égoïste ?
Parfois, j’ai envie de leur arracher le téléphone des mains. Parfois même, je leur dis « C’est plus intéressant que moi le portable ? ». Pire qu’une dépendance affective. Une dépendance malsaine.
Si urgence il y a, on trouvera toujours le moyen de vous joindre. Ne pas oublier que le virtuel n’est pas le réel. Apprendre à s’en détacher pour se recentrer sur la vie, la vraie. :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment se détendre après une journée de travail ?

Il y a des journées de travail où on ne voit pas la fin ! Se dire cela nous est tous déjà arrivés ! :-)
Parfois, quand je suis fatiguée après des heures intenses de boulot, j’apprécie de rentrer chez moi et prendre le temps de me cocooner.

1- Un bain moussant qui sent bon ! Parce que ça fait du bien et au corps et au moral. Prendre le temps de se détendre, ça a vraiment du bon, je vous assure. Votre corps sous détendra sous l’effet de l’eau chaude. N’hésitez pas à utiliser des huiles de bain, poudre minérale et autres produits agréables pour parfumer votre bain. Combien de temps ? Personnellement, au bout de 30 à 45 minutes, je commence à me sentir bien.

2- On mange ce qui nous fait plaisir. Mon péché mignon, ce sont les pizzas. J’adore j’adore ! Parce que déjà j’en consomme rarement, et surtout j’apprécie de la cuisiner moi-même. J’y mets ce que je veux et surtout je choisis les quantités… Ce qui n’est pas toujours possible lorsqu’on va au restaurant. :D

3- Un bon film ou la série TV à la mode. Il n’y a rien à la télévision ce soir ? C’est parfait, on lance Netflix (si vous êtes abonnés) et on sélectionne le film qu’on mourrait d’envie de voir depuis des semaines. Faim ? Bon ok, vous avez le droit à un petit chocolat… Mais optez aussi pour une tisane, cela fera le plus grand bien à votre estomac. :)

4- Un livre qui fait du bien. Parce que les dossiers du boulot ne sont pas toujours les plus sexy pour se détendre. Alors une fois que le dîner et la série TV sont terminés, on file sous la couette pour bouquiner un bon roman.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vieille blogueuse je suis

Ce blog a 7 ans.
On dit souvent, je dis bien souvent, qu’au bout de 7 ans, risque de rupture il y a.
Moi j’ai failli avec lui. Parce que je me suis lassée, parce que je ne vis plus à Paris. Parce qu’aujourd’hui je suis loin des mondanités.


Et puis surtout, je fais désormais partie des vieilles blogueuses. Des dinosaures. Parce que la blogosphère n’est qu’un éternel renouvellement. Parce qu’aujourd’hui, la blogosphère n’est plus ce qu’elle était avant. Je ne vous parle même pas de l’arrivée des Youtubeurs.
Avant, dans la blogosphère, il y avait les copines. Celles que l’on retrouvait aux soirées, celles avec qui on allait bruncher ou tout simplement celles on partageait nos histoires de blogueuses.
Et puis, l’eau a coulé sous les ponts. Et puis j’ai quitté Paris.
Les copines blogueuses, elles, sont aussi moins présentes parce qu’elles ont arrêté leur blog, parce qu’elles ont une vie de famille, ou tout simplement parce qu’elles sont passées à autre chose.

Aujourd’hui, quand on me parle de tel ou tel blog, je me rends compte que je suis dépassée parce que je ne connais pas le blogueur en question. Parce que je ne suis plus dans The place to be.
Alors non, je ne suis pas vieille. Je n’ai que 30 ans. Mais je me rends compte que la blogosphère est éphémère, il faut sans cesse se renouveler pour être lu, suivi, commenté ou partagé.
Mais moi, au fond, je reste celle que je suis. Je ne fais pas de copier-coller des autres. J’essaie d’être moi-même.

Et puis, au fond, être une vieille blogueuse, ça vous aide à prendre du recul, à savoir qu’un jour vous aussi vous serez dépassé par les petites nouvelles. J’admire d’ailleurs le talent de certaines. Leur créativité, leur insouciance et leur originalité. Mais lorsque les langues se délient, je ne peux que constater que la blogosphère, au fond, elle n’a pas changé. Il y a les meneuses, et les suiveuses.
A bon entendeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post-Paris, deux ans après

Paris, c’est un peu comme une ancienne vie.
Une vie derrière moi. Paris, aujourd’hui, je lui ai tourné la page. Ma page. Paris, au fond, et finalement, je ne la regrette pas. Paris, c’était ma vingtaine, ma jeunesse et mon insouciance.
De Paris, il me reste mes amis. Paris balaye tout… Si vite. Ce quartier, ce douzième arrondissement, où j’ai vécu quatre belles années m’est devenu littéralement inconnu. Littéralement.
Ou plutôt, ai-je bien voulu le balayer de mon esprit.

Paris. 6 ans aujourd’hui. Le temps passe si vite. Parions que dans 6 ans j’y serai encore. 😊😊

Une publication partagée par Sophie (@filleduweb) le

En 2015 encore, je pensais vivre à Paris encore six ans. Six ans. Au fond, c’est tellement long.
Paris, j’y étais il y a peu de temps.
De toi Paris, je n’ai pas aimé ta pollution, ton monde, ta chaleur et ta vie à cent à l’heure, et pire, ta complexité.
A Paris, tout est compliqué, en fait. Anticiper, s’organiser, gérer l’émotion, et puis surtout, perdre beaucoup de temps.
Paris, essaie au moins une fois de ne pas être à cent à l’heure, parce qu’au fond, tu en perds tout ton charme.
Et puis tu m’as lassée.
Parce que c’est décidé, je ne viendrai plus vivre chez toi. Parce que je n’y retrouve plus (du tout) mon rythme de vie… Qui a tellement changé aujourd’hui. Même si Elles me manquent terriblement, je sais fort bien que tu ne m’empêcheras jamais de les perdre. Parce qu’Ô Paris, à travers tes rues, sont égrenés mille et un souvenirs de ma vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !