Les plus belles plages sont à Giens

Passer 23 ans de sa vie dans une région et ne pas la connaître.
C’est vrai, et c’est un peu le cas de nous tous. Avouons-le.
Alors j’ai pris le temps. Le temps de partir à sa découverte.
Là où je me suis rendue, on peut y voir, paraît-il, des dauphins, des baleines bleues et des cachalots. Non je ne vous mens point. J’ai eu la chance d’apercevoir le dos (au loin bien sûr) d’un de ces majestueux animaux. D’autres auront vu des dauphins. Chance. :)
Bref, j’ai découvert la presqu’île de Giens, ses plages à mourir éveillé, son eau étincelante et turquoise mais aussi son sable blanc.
Puis il y a eu la découverte du sentier du littoral. Des paysages déments, des paysages à vous couper le souffle.
J’aurais aimé redécouvrir Porquerolles, puis Port-Cros, et pourquoi pas Le Levant. « Une chose en son temps » me dit-on.
Puis il y a eu ce galop sur les vagues, parfois cinglantes, parfois caressantes.
Redécouvrir la mer, que j’avais un peu oublié.
Arriver sur une île quasi déserte, la visiter, profiter de son calme et sentir sa flore.
Il faut être chanceux pour vivre sur la Côte d’Azur.
Il faut être fou de ne pas réaliser à quel point la région reste belle. :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 ans

image

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fromagerie Pouillot : livraison surprise à la maison !

Une jolie surprise m’a attendue chez moi dernièrement : une livraison d’un plateau de fromages.
Quelle chance ! Parce que vous ne le savez peut-être pas, mais J’A-DO-RE le fromage.
Si je le pouvais, j’en mangerai tous les jours. Mais je me l’interdis un peu : la ligne, bien manger, tout ça…

C’est donc la fromagerie Pouillot qui m’a offert quelques unes de ses spécialités.

Pour les curieux, sachez que cet artisan fromager affineur, situé à Troyes, collabore avec les producteurs de fromages régionaux de Champagne et de Bourgogne, ce qui permet de proposer des produits au meilleur prix !
Chaource, Saint Florentin, Champ sur Barse ou Epoisse font ainsi partie des spécialités proposées par la maison.
C’est à la fromagerie Pouillot que revient la phase d’affinage, étape permettant de développer les saveurs et d’obtenir la texture finale des fromages.

Pour les gourmands, la fromagerie propose « La Box Fromages du mois » pour le doux prix de 19,90€.
Pour le mois de mai, nous pouvions trouver les produits suivants : Chaource Fermier, fromage de Langres Fermier  (fromage de vache régional), Comté 18 mois et fromage de chèvre Mothais.
Bien sûr, c’est le petit dernier qui a cédé à mes caprices de gourmande. :)
Les autres sont conservés pour une dégustation en famille, mais promis je vous en dirai des nouvelles ! :)

Julien Pouillot le fromager peut vous accueillir à Troyes mais aussi sur son site Internet qui dispose d’une boutique en ligne. Pratique pour les commandes à distance !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Du phénomène EnjoyPhoenix

enjoyphoenixEn ce moment, dans les médias, on parle beaucoup d’EnjoyPhoenix.

Oui, vous savez cette youtubeuse aux 1,5 millions d’abonnés qui vend plus de livres qu’Emmanuel Todd. Non, elle n’est ni l’héritière de Flaubert, ni de Victor Hugo, mais EnjoyPhoenix, Marie Lopez de son vrai nom, suscite un véritable engouement auprès des… adolescentes.
Jeune public certes, mais sachez que la jeune femme est observée de près par les marques qui lui proposent de nombreux partenariats, mais aussi par les blogueurs de ma génération puisque je vois bien que ses réalisations sur Youtube influencent de plus en plus le contenu de mes confrères. ;-)

Certains diront que ses idées sont reprises puis appliquées sur les blogs et/ou chaînes Youtube.
D’autres diront que les blogueurs veulent s’inspirer de son travail pour s’attirer un succès identique.
Non non et non, je ne suis point d’accord avec cela.

Les youtubeurs, pour moi c’est nouveau, comme je l’évoquais ici.
Le youtubeur n’est pas un blogueur. Son contenu est interactif, spontané et surtout plus « technique ». Nous le voyons bien sur la qualité des vidéos d’EnjoyPhoenix (et encore je ne cite qu’elle). Cette dernière, dans diverses interviews, expliquait qu’elle accordait de plus en plus d’importance à la qualité technique de ses vidéos, et notamment à la bande-son ainsi qu’à la luminosité.
Et puis surtout, le youtubeur donne un coup de fouet à l’expression numérique !

Ainsi, on voit beaucoup de vlogs fleurir sur la toile (comprenez « vidéos où l’on partage des moments de vie »). L’objectif n’est autre que de créer de la proximité avec les internautes. Et on ne peut que constater que ce contenu plaît… Les compteurs de vues le prouvent largement !

Mais aussi, Youtube, c’est le partage de l’instantané.
Nous appartenons à une génération où tout doit aller vite et où nous nous devons d’être réactif. Et la plateforme vidéo répond à ce challenge. Partager en direct ce que l’on film est possible, souvenez-vous des hangouts.

Bref, je pense que la blogosphère va connaître quelques changements dans les années à venir.
Fini l’anonymat, les youtubeurs ont défié ce sujet parfois tabou.
Fini le contenu rédigé, on communique désormais par l’image et les vidéos.

Mais surtout, cette génération Z (comme on l’appelle) sait se montrer talentueuse par l’exploitation des nouveaux moyens de communication qui lui sont proposés. Elle crée aussi des nouveaux emplois très rentables. « Je suis youtubeuse » dit fièrement EnjoyPhoenix aux journalistes.
Il faut croire que les jeunes sont plus malins qu’on ne pourrait le penser ! :)

Alors, j’ai juste envie de féliciter ce jeune prodige qui, parmi tant d’autres, a réussi à apporter de nouveaux contenus sur la toile. Et malgré, les critiques parfois acerbes de la blogosphère (jalousie vénale quand tu nous tiens) est à la tête d’une entreprise dont l’avenir en dit beaucoup.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ecrire un livre

Je vous arrête tout de suite. Je n’ai pas écrit de livre.
J’ai juste participé à la rédaction de Génération Blogueuses. Rien de plus.
Et pourtant cette idée me trotte dans la tête depuis longtemps. Des mois, des années.
Mais il faut trouver l’idée. Le fil conducteur.
Il y en a qui font des vidéos, il y en a qui tiennent des blogs. Il y en a même qui font des vidéos et qui écrivent des livres. Magique.

Mais c’est un peu chacun son métier. « Soit on fait des chiffres, soit on fait lettres », me disait-on plus jeune. Alors j’ai choisi les lettres avec un peu de chiffres.

Mais aujourd’hui j’ai envie de passer un cap. Ecrire pour moi. Ecrire un bilan. Ecrire un bout de vie. Je le fais déjà ici, chose vraie, mais je le veux faire dans un livre.

Des idées vont et viennent dans ma tête. Je change de thème un peu tous les jours. Il faudrait que je le fixe, une fois pour de bon.

Puis il faudrait que j’ouvre Word. Que je me lance, en fait. J’y arrive pas vraiment, en fait.

Aujourd’hui j’ai du temps pour moi. Beaucoup de temps. Alors peut-être qu’il faudrait y aller.

Oui, c’est sûrement pour bientôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !