Corrèze : visite de Brive-la-Gaillarde et de ses environs

Pour se changer les idées, rien de mieux que de sortir de Paris et de prendre la direction de la campagne ! Et pas n’importe laquelle. Cette fois-ci, j’en ai choisie une dépaysante, que je ne connaissais quasiment pas.
J’ai élu la Corrèze ! :)
4 jours puis 6 jours, largement de quoi visiter les environs, même s’il est vrai qu’on ne peut jamais tout voir.
Pour commencer mon récit, je vous propose de regarder ma vidéo résumant mon séjour. La qualité n’est pas un extraordinaire, mais il y a un début à tout. :)

Rendez-vous tout d’abord dans le charmant village de Collonges-la-Rouge situé à une trentaine de minutes en voiture de Brive-la-Gaillarde.
Pour la petite histoire, Collonges-la-Rouge n’était autre qu’une ancienne étape de pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle.
La particularité de Collonges ? Un grès rouge dont toutes les maisons sont agrémentées. Bien sûr, en fonction du degré d’oxydation les teintes varient en fonction des habitations. Collonges, c’est joli, c’est coloré. Allez-y plutôt hors période estivale pour profiter de ses richesses. :)

Petit détour à Rocamadour, haut lieu de pèlerinage. :) Je me souviens y être allée plus jeune, avoir cherché l’épée de Roland de Roncevaux. Mais oui, souvenez-vous, cet héroïque chevalier que nous avons découvert à travers « La Chanson de Roland » lors de nos années collège. ;)
C’est haut dessus de vos têtes, « perché comme un nid d’aigle » que vous pourrez découvrir Rocamadour et ses merveilles. Attention, ça grimpe, mais ça vaut le coup une fois tout en haut !

Partons ensuite du côté de Varetz à 15 minutes en voiture de Brive-la-Gaillarde.
Ce charmant et chatoyant village est parcouru par la Vézère, rivière de Corrèze et affluent de la Dordogne. Chance, Varetz était très ensoleillé lors de mon jour de visite. Photos réussies, donc.

Puis, éloignons-nous de la Corrèze, un peu plus loin, vers l’océan. Dans le pays bordelais. Direction Saint-Emilion. Village médiéval situé au coeur du vignoble bordelais, vous serez surpris par son authenticité, sa simplicité mais aussi par ses monuments. C’est dans un paysage vallonné que vous découvrirez son histoire mais aussi la multiplicité de ses couleurs. Et puis surtout prenez le temps de rendre visiteurs à ses restaurateurs, cavistes et marchands qui vous feront découvrir les meilleurs vins de la région !

Enfin, petit aperçu gustatif des spécialités culinaires de la Corrèze. J’ai découvert un « truc » extraordinaire, « le foie gras enrobé de figue que l’on plonge dans un verre de Sauternes ». Non mais oh, ce « truc » il ne doit pas exister. J’ai cru mourir sur place tellement c’était bon.
Dommage, je n’ai pas retenu le nom de cette douceur mais j’en ai réalisé quelques clichés.

Voilà, c’était un bout de Corrèze. On s’y repose, on respire, on entend les rivières couler.
Le temps était juste parfait, le printemps venait d’arriver et le soleil nous a accueilli de ses chauds rayons (même que j’ai pris quelques coups de soleil).

Rendez-vous sur Hellocoton !