Et si on préparait les vacances d’été ?

« En mai fais ce qui te plaît », nous dit le célèbre dicton.
En mai, ce sont aussi les beaux jours qui pointent leur nez.
Et puis surtout, en mai, on pense à préparer ses vacances d’été. :-)

En 2016, ce sont les côtes bretonnes et normandes qui auront raison de moi. Souvenez-vous, en 2012, je partais découvrir la côte de granit rose.
Pfiouuuu, en relisant l’article dédié, je ne rajeunis point. Je me souviens avoir passé une agréable semaine. Temps particulièrement ensoleillé, paysages somptueux et uniques, mais aussi des rencontres exceptionnelles.

bretagne cheval mont saint michel

Alors, pour 2016, je prends la direction de Rennes, et plus précisément du Mont-Saint-Michel et de ses environs. A cheval cette fois-ci. Pour davantage de sensations. Pour davantage de souvenirs.
Bien sûr, il faudra que je songe à une location de vacances en Bretagne. M’y sentir bien. Ni trop grande, ni trop petite. Près de l’océan aussi. Alors je pense à Néméa.

La Bretagne, ce sont aussi ses terres et ses chants celtiques uniques en leur genre. En Bretagne, on change littéralement d’air et d’ambiance.
En Bretagne, on mange des crêpes et des galettes à n’en plus compter (oups les kilos !), et puis on déguste le cidre local. Et puis son caramel beurre salé pour les plus gourmands.
En Bretagne, on admire les voiliers partant en régates. Ca nous fait rêver. On se croit le pied marin. Mais l’océan est en réalité plus rude qu’on ne le pense. Alors on écoute les histoires de marins qui nous font rêver le temps d’une soirée.

Et puis, un peu plus haut, on part à la conquête du Mont-Saint-Michel. On est fasciné par ses marées qu’on ne peut rattraper. Puis, on prend le galop lorsqu’elles nous rattrapent.

Mais la Bretagne, ce sont aussi les légendes, les contes, Merlin, les chevaliers et Mélusine. C’est magique, un peu fantastique, un peu chimérique.

J’ai désormais la chance de vivre à trois heures de route de la Bretagne. Pourquoi m’en priver ? Pourquoi ne pas partir à sa conquête ?
2016 sera l’année du renouveau, l’année de la découverte à cheval.
Promis, des photos et des vidéos il  y en aura. Et j’espère vous en mettre plein la vue. :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des vacances réussies avec GetYourGuide !

Il n’y a rien de plus excitant que de réserver un voyage, préparer sa valise et les derniers préparatifs pour les grandes vacances d’été ! :)
Puis on pense également à s’acheter un ou deux guides de voyage pour visiter les plus beaux monuments, voir de somptueux paysages et manger dans les meilleurs restaurants.
Enfin… C’est ce que l’on pense toujours ! Je ne sais pas vous, mais j’ai déjà eu plusieurs mauvaises surprises en découvrant que certains endroits recommandés par les guides étaient remplis de monde, au point de vous faire rebrousser chemin. Une fois, j’ai dû attendre une heure pour manger un plat de pâtes ! Bien sûr, j’ai fini par lâcher l’affaire.

C’est pourquoi j’avais envie de vous parler aujourd’hui de Get Your Guide, le site pour les voyageurs fait par des professionnels du tourisme.
Le concept ? Trouver des bons plans dans des lieux uniques à voir tout en gagnant du temps !
Pour être plus explicite, la plateforme regorge de bonnes adresses à découvrir dans le monde entier avec la possibilité de réserver plus de 27 000 activités au meilleur prix.
Par exemple, si vous optez pour un séjour en Espagne, Get Your Guide vous propose d’acheter des billets coupe-file pour la Sagrada Familia en quelques clics. Pour aller plus loin, la communauté n’hésite pas à donner son avis sur la prestation mais aussi sur la visite du monument. De quoi se laisser séduire ! :)

get your guide get your guide

Notez que les réservations s’effectuent en fonction des créneaux horaires disponibles et qu’il est possible de transformer votre achat en chèque-cadeau. Pas mal, non ?
Et soyez rassurés, en cas de problème vous pourrez joindre le service client directement par téléphone ou par e-mail.

Enfin, pour nos amis parisiens, Get Your Guide a créé une carte regroupant les meilleures activités de la capitale. Pensons notamment au Moulin Rouge (que je n’ai d’ailleurs toujours pas découvert), le Centre Pompidou ou encore le Palais Garnier.

plan paris get your guide

Il est vrai que j’ai pas encore eu l’occasion ce service, mais au vue des avis positifs que j’ai pu lire je vais très sûrement me laisser tenter d’ici quelques temps ! :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Naples, la côte Amalfitaine : vis mes vacances en Italie

Les vacances d’été sont passées, les vacances d’été sont terminées.
Il y a 2 mois, je souhaitais partir à la découverte de la Grèce. Il y a 2 mois, je courais un peu partout, un peu trop même, que j’ai fini par râter la date de fin de réservation du séjour en question. Petit moment d’interrogation : où vais-je partir maintenant ? Irlande, Croatie, Espagne… Et puis pourquoi pas l’Italie ? Choix inattendu, choix de dernière minute, choix sur un coup de tête. J’opte donc pour Naples et la côte Amalfitaine.
Destination inconnue, destination nouvelle.
J’en parle, on me dit que l’Italie va me plaire. Emballée, mais sans plus, je ne sais pas trop à quoi m’attendre.
J’ai seulement cette image en tête des Italiens : des gens qui parlent fort, avec les mains, qui mangent des pâtes et des pizzas. Une image synthétique, vulgarisée par les médias et les on dit.
Quoi qu’il en soit, direction la FNAC pour acheter un guide sur l’Italie du Sud. Me documenter, juste ce qu’il faut. Je n’ai pas à réfléchir, le guide s’occupera de tout. #vismaviedetouriste

Jour J, direction l’aéroport.
12h, après un atterrissage tout juste réussi, me voilà à Naples sous une chaleur étouffante. Hier encore, on me disait que cette métropole était sale et dangereuse. Ce n’est pas faux, ce n’est pas vrai non plus. La vie, elle est plutôt dans la rue. Le linge aux fenêtres, les commérages aux balcons, des familles entières sur un scooter, et le foot au pied de la cathédrale. Entendre les enfants jurer, entendre l’accent chantant des Napolitains. Trouver un charme, ce charme des villes du Sud qui m’est si cher.
Naples, c’est un peu Marseille, Nice et la basse-ville toulonnaise. Naples, c’est aussi une ville qui regorge de richesses culturelles, et de nombreuses églises à l’abandon. A Naples, on voit aussi des hommes en costard, tout en noir, on ne sait pas vraiment qui ils sont. A Naples, on entend les hommes crier dans la rue dès 7 heures du matin, mais surtout à Naples, on prend le café (le vrai) et surtout on y laisse sa monnaie (Comprendra qui voudra).
Puis, direction Capri. Capri, île de débauche, Capri, île libertine, Capri île m’as-tu-vu. Capri, c’est un peu Cassis, Saint-Tropez et Paris. A Capri, on visite, à Capri, on se regarde, à Capri on s’y attache. Capri c’est aussi des villas aux jardins minutieusement entretenus et des oratoires qui dominent chaque habitation.
Alors c’est vrai, en Italie, on ne rigole ni avec la religion, ni avec le foot. C’est sacré. A 6 ans, les petits garçons ont pour idole Maradona et maîtrisent parfaitement les règles du foot.

Nous partons ensuite pour Pompei et le Vésuve. Je ne m’y attarderai guère. Hauts lieux touristiques. Des asiatiques, en veux-tu, en voilà. Trop de photos, un charme tué. Mais pourtant, une vue resplendissante depuis le volcan endormi. Une mer à perte de vue.

Et puis il y Amalfi et Positano la belle. Les glaces, le limoncello, les pizzas et les pâtes. Ses gens, son accueil. Des paysages à vous couper le souffle. Sa mer, et encore sa mer. Des plages (plus que privées tu meurs) à l’eau turquoise, des plages que vous ne voulez plus quitter tellement vous y êtes bien.
Deux villes assez bourgeoises quoi qu’il en soit. Un charme unique, ce charme si propre à l’Italie.

L’Italie du Sud n’est pas l’Italie du Nord, m’avait-on appris au collège. L’Italie du Sud regorge de soleil et de luminosité. L’Italie du Sud, j’en suis tombée amoureuse, en fait. Des plaisirs simples, des plaisirs au travers de ruelles délabrées.
Croiser la Mama de l’hôtel et puis sourire. L’entendre discuter avec ses fils, sourire encore. Redécouvrir le fromage, le vrai. Lait de brebis, lait de chèvre, lait de vache, mais aussi la mozzarella di bufala, le jambon de parme et autres petits plaisirs simples, mais tellement évidents.
La côte almafitaine, on la découvre, on la séduit, on s’y attache. On sourit en repensant à la conduite endiablée des chauffeurs de bus, on rit en buvant un verre de Spritz puis l’on soupire en regagnant l’aéroport.

J’ignorais tout cela de l’Italie. J’ignorais à quel point ce pays m’aurait charmé.
Next : la Sicile et les Pouilles.
Qui vient ? :-)

DSCN2319 WP_20140726_034 DSCN2118 DSCN2120 DSCN2122 DSCN2128 DSCN2129 DSCN2133 DSCN2136 DSCN2142 DSCN2144 DSCN2152 WP_20140720_012 DSCN2157 WP_20140721_004 WP_20140721_009 WP_20140721_012 DSCN2165 DSCN2168 DSCN2170 DSCN2175 WP_20140721_028 WP_20140721_034 WP_20140722_004 DSCN2180 DSCN2182 DSCN2192 DSCN2201 DSCN2211 DSCN2219 WP_20140722_041 WP_20140722_043 WP_20140722_044 WP_20140723_003 WP_20140723_005 WP_20140723_010 WP_20140723_015 WP_20140723_019 DSCN2247 DSCN2253 DSCN2261 DSCN2265 WP_20140724_021 WP_20140724_026 WP_20140724_029 WP_20140725_004 WP_20140725_005 WP_20140725_030 DSCN2291 DSCN2298 DSCN2308 DSCN2309 WP_20140726_025

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des vacances réussies

GrèceTravailler, rentrer dans le monde du travail, le vrai.
Travailler pour gagner ses premières paies.
Epargnes, qui enfin, m’ont permis de m’offrir mes premières vraies vacances.
Des vacances choisies en fonction de mon envie, loin du quotidien, loin de tout le monde.
Actuellement, elles se passent principalement à l’UCPA. Déconnecter, rencontrer pour me changer les idées.
Parfois des vacances entre amis, parfois en famille.
Mais pourtant, je n’ai pas encore osé le road-trip. Partir sur la route, la tête à l’envers, pour parcourir l’immensité des routes avoisinantes.
Mais oui, j’en ai envie, très fort. Partir avec je ne sais qui. Trouver un véhicule tout en un. Pratique, confortable, simple à piloter. Ne point oublier de vérifier la qualité des pneus, le niveau d’huile, les phares et tous les basiques.
Partir avec un sac à moitié plein, mais un réservoir bien rempli.
Une carte routière, un GPS, les deux ? A quoi bon, la route est toujours droite.
Bifurquer à droite, puis à gauche pour échapper à la routine.
Playlists Spotify branchées à gogo, un peu de Coca-Cola pour garder la pêche.
Mais surtout, oui surtout, savourer la chaleur et son soleil brûlant.
J’aimerais partir en Grèce, cet été. J’ai longuement hésité avec l’Italie, puis l’Irlande. Ce sont finalement les Cyclades qui ont eu raison de moi.
Partir pour tout oublier, une année pleine de rebondissements.
La mer à 360 degrés, juste ça, j’en ai bien besoin. 7, 8, 15 jours plutôt.
Changer d’air pour m’oxygéner, changer d’air pour me découvrir, encore une fois.
Réapprendre ce qu’est une vie, la vie, la vraie. Pas celle du citadin obnubilé par quotidien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Oui les vacances de Geekeries de filles approchent à grands pas !

Ouf, c’est bientôt les  vacances ! Non je ne vais pas vous abandonner mais le blog risque d’être un peu moins à jour et vous risquez de toute manière d´êtres vous-même peu connectés, que vous soyiez à la mer ou que vous ayiez fait pour cette année ce qu´on appelle une location vacances montagne loin de toute civilisation.

Ca sera donc direction La Provence à partir du 17 août jusqu’au 30 août.

Allez bonnes vacances à toutes et à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !