Dans les coulisses de Nestlé

Fin juin, j’ai reçu une invitation pour aller à la découverte de l’univers… Nestlé.
Waouh, enfin une opération sympathique et originale qui nous plonge vraiment dans la réalité. :)
Après échange avec mon interlocutrice, il m’a été indiqué que j’allais visiter non pas les bureaux du siège social mais une usine. Et pas n’importe laquelle : celle de Nescafé située à deux pas de Dieppe.
C’est donc le 7 juillet que nous nous sommes rendues sur place, quatre autres blogueurs et moi.

Mais au fait, pourquoi Nestlé a subitement ouvert ces portes au grand public ? Tout simplement pour s’inscrire dans une volonté d’ouverture et de sincérité vis à vis des consommateurs.
Quand on évoque Nestlé, on pensera au bad buzz Kitkat émis par Greenpeace. Depuis, Nestlé s’était fait discret.
Or, dans la volonté de montrer que l’entreprise est… comme toutes les autres, les usines Nescafé, Mousline, Purina, Vittel et Naturnes ont invité blogueurs et consommateurs afin de connaître non pas les secrets de fabrication mais les méthodes de réalisation des différents produits. Nous avons également eu la possibilité d’échanger avec les salariés et le responsable d’usine.
Ici, point de superficialité, de discours tout construit, on est dans le vrai, dans le concret.

Pour introduction, nous avons eu un petit rappel sur la manière dont été fabriqué le café. Nous sommes ensuite allé visiter les points clés de l’usine. Oreilles sensibles, pensez aux bouchons d’oreille. Une usine reste une usine, même chez Nestlé. C’est bruyant. Je ne vous mentirai pas. L’hygiène, quant à elle, est plus que primordiale. J’ai dû me laver les mains au moins 5-6 fois dans la journée, à chaque changement d’atelier en fait.
Puis l’après-midi, nous avons pu participer à des ateliers avec les responsables qualité. Pour ma part, j’ai pris la direction du laboratoire (eh oui, on n’y penserai pas sur le coup, mais Nescafé est bien équipé d’un laboratoire afin de s’assurer de la bonne qualité des grains de café achetés). Au programme, trier les grains de café… Mission qu’effectue les laborantins. Conclusion : c’est un véritable travail de fourmi. Il faut être très patient.
Atelier n°2 : dégustation de café. Non, la dégustation n’est pas un « loisir ». En effet, les salariés doivent s’assurer que la couleur, les senteurs et le goût reste le même à chaque nouvelle livraison. Car oui, les consommateurs pourraient s’en rendre compte. Un café qui marche ne peut changer de couleur. C’est tout simplement un critère de qualité de la marque.

La visite d’une usine est une expérience à vivre. J’ai apprécié la sincérité et la transparence des collaborateurs de Nestlé. Disponibles pour discuter et écouter nos remarques.
Nestlé s’est ainsi montré sous un nouveau jour. Seul petit regret, j’aurais aimé connaître la composition exacte de leurs cafés (car oui il y en a plusieurs), mais secrets de fabrication oblige, il n’a pas été possible d’en savoir plus. ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !