Post-Paris, deux ans après

Paris, c’est un peu comme une ancienne vie.
Une vie derrière moi. Paris, aujourd’hui, je lui ai tourné la page. Ma page. Paris, au fond, et finalement, je ne la regrette pas. Paris, c’était ma vingtaine, ma jeunesse et mon insouciance.
De Paris, il me reste mes amis. Paris balaye tout… Si vite. Ce quartier, ce douzième arrondissement, où j’ai vécu quatre belles années m’est devenu littéralement inconnu. Littéralement.
Ou plutôt, ai-je bien voulu le balayer de mon esprit.

Paris. 6 ans aujourd’hui. Le temps passe si vite. Parions que dans 6 ans j’y serai encore. 😊😊

Une publication partagée par Sophie (@filleduweb) le

En 2015 encore, je pensais vivre à Paris encore six ans. Six ans. Au fond, c’est tellement long.
Paris, j’y étais il y a peu de temps.
De toi Paris, je n’ai pas aimé ta pollution, ton monde, ta chaleur et ta vie à cent à l’heure, et pire, ta complexité.
A Paris, tout est compliqué, en fait. Anticiper, s’organiser, gérer l’émotion, et puis surtout, perdre beaucoup de temps.
Paris, essaie au moins une fois de ne pas être à cent à l’heure, parce qu’au fond, tu en perds tout ton charme.
Et puis tu m’as lassée.
Parce que c’est décidé, je ne viendrai plus vivre chez toi. Parce que je n’y retrouve plus (du tout) mon rythme de vie… Qui a tellement changé aujourd’hui. Même si Elles me manquent terriblement, je sais fort bien que tu ne m’empêcheras jamais de les perdre. Parce qu’Ô Paris, à travers tes rues, sont égrenés mille et un souvenirs de ma vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !