Bref, j’ai vu :-)

Bref, vous l’aurez compris, je vais vous parler de Bref. :-)

Bref, c’est la dernière série à la mode de Canal +.

Bref a déferlé sur nos écrans (et de TV et d’ordinateurs) en août 2011.

Comme toujours, j’ai été en décalage par rapport à mes proches, j’ai mis 10 jours avant de regarder la série.
Je pensais qu’il s’agissait encore d’une série à la con qui sert à rien, sauf à vous faire perdre votre temps.
Et en fait, non.

Bref, c’est une série pour les jeunes d’aujourd’hui : courte, pragmatique, drôle et surtout qui les représente.

Le héros : un jeune homme trentenaire, un peu paumé, un peu tête en l’air, un peu comme tout le monde  mais qui vous fait rire pendant  2 minutes sur Canal+.

Bref, les chiffres. Sur Facebook, plus de 2 millions de fans. Sur Twitter, plus de 200 000 abonnés. Nombre de vidéos vues : inconnu.

Bref fait un véritable buzz sur les réseaux sociaux. Chaque vidéo peut compter jusqu’à  140 000 partages sur Facebook. Enorme.

Non Bref n’est pas uniquement regardé par les gens de la pub et de la comm’, mais aussi par ceux qui bossent chez le boulanger, dans les champs de vigne, dans les usines et dans les banques.

Bref envahit toute la génération touchée par la précarité, le chômage, les histoires d’amour qui ne tournent pas rond, les familles recomposées, le porte monnaie troué, etc.

Mais Bref, c’est aussi cette génération qui vit avec ce qu’elle a, sans illusion et bourrée de réalisme.
Les jeunes de la bulle Bref font toujours tout « plus tard » ou « demain ».  Ces jeunes passent aussi des heures sur le Net, sur Facebook pour… perdre du temps. Les jeunes de Bref ont déjà plus d’une fois pointé au Pôle Emploi. Mais surtout les jeunes de Bref font ce qu’ils veulent.
Bref, une rupture totale avec leurs ascendants.

Bref, si toi tu vis sur la planète #jeneconnaispasbref, je t’invite à découvrir quelques épisodes !

 

Alors t’en penses quoi ? #Bref

Rendez-vous sur Hellocoton !