Nos Séparations – David Foenkinos

Il y a quelques mois j’avais savouré La Délicatesse de David Foenkinos. J’avais été séduite par le style, l’histoire (dans laquelle je me retrouvais un peu) et les personnages.

Aujourd’hui, je vous annonce que j’ai littéralement (dans tous les sens du terme) dévoré Nos Séparations du même auteur.

Une histoire d’amour, encore. Mais dans le temps. De la jeunesse à l’âge mûr des personnages.
Un livre qui évoque l’aventure amoureuse de Monsieur ou Madame tout le monde.
Un amour avec ses hauts et ses bas. Ses séparations puis ses retrouvailles.

L’amour déjanté d’Alice et Fritz. Un couple que rien n’unissait, au fond.

La trop belle histoire de Paul et Virginie.

La retrouvaille d’Alice puis le drame. Le temps passe mais elle est toujours là, au fond.

On a tous connu ça, hein ?

Nous sommes tous des clichés.

Tels sont les mots du narrateur.

Un livre à lire sur le chemin du travail (si vous prenez le train, le métro ou le bus).
Un livre qui vous surprend par ses drôleries et son regard sur les amours du XXIe siècle
Un livre qui nous dit clairement : « Il a raison Foenkinos, il n’y a qu’un amour dans une vie« .

[…] Nous sommes allés chez Ikea, et nous nous sommes disputés chez Ikea. Dans ce grand magasin, ils devraient engager un conseiller conjugal. Car s’il existe un endroit où le cœur des couples se révèle, c’est bien là. Je me demande même si tous ces meubles à construire ne sont pas qu’un grand prétexte pour semer la zizanie sentimentale. Je suis presque certain que le fondateur d’Ikea devait être un Suédois depressif (on frôle le pléonasme),  sans vie affective, et qu’il a trouvé le moyen d’anéantir celle des autres.

Rendez-vous sur Hellocoton !