J’ai lu mon deuxième Justine Lévy

J’avais commencé par « Rien de grave ». J’ai continué avec « Mauvaise fille« .
Entraînée par ce style qui lui est si propre j’ai lu son livre en quelques jours. Dans le métro. Encore.
J’ai pleuré ; mais ravalé mes larmes. Dans le métro, bien sûr.
Une mère qui perd sa mère. Une mère qui donne la vie sans sa mère. C’est dur, c’est égoïste, c’est vrai.
Un écrivain mis à nu, sans tabou, sans complexe. Pablo, son père et Angèle pour essayer de vivre sans sa mère.
Un cancer qui vient, part et revient. Puis la fin sans qu’elle sache.
La confession d’un regret ; le regret d’avoir été enceinte, le regret d’avoir pensé à soi.

mauvaise-fille

Rendez-vous sur Hellocoton !