Les Mains en l’air

Les Mains en l’air de Romain Goupil est un film sur l’immigration et l’expulsion des sans-papiers. L’histoire se déroule en France, en 2008 et 2009. Elle est narrée par Milana, tchétchène, qui a l’époque de cette histoire, risquait de se faire expulser avec ses parents.
Un sujet tabou me direz-vous, alors que les expulsions continuent encore afin d’atteindre certains chiffres fixés…
Elève douée et intelligente, Milana comprend rapidement ce qui se passe dans son quartier, qui n’est autre que le 18e arrondissement de Paris. Son ami Youssef se voit expulser avec ses proches, tandis que Madame Zou se jette du troisième étage. Mais la jeune fille peut compter sur l’aide de son ami Blaise, de sa soeur, Alice, et de leur mère Cendrine. La voici donc hébergée chez cette famille typiquement française. C’est sous l’oeil attendri de Cendrine que Milana va découvrir ses premiers émois amoureux, ce que signifie être heureux mais également par se révolter contre ce système des expulsions en fuguant avec Blaise et Alice.

Ce film m’a plu pour plusieurs raisons. Des thèmes sensibles, certes, mais tellement vrai à notre époque. Un manque de respect envers chacun tout comme cette obsession accrue des chiffres. Puis surtout, Les Mains en l’air nous permet de découvrir un jeu d’acteur terriblement beau, avec des enfants doués qui réussissent à donner à ce film toute sa réalité. La jeune Milana devient ainsi le symbole de toute une génération de familles immigrées.

Nous sommes tous des Milana… Vous diront-ils.

Rendez-vous sur Hellocoton !