Facebook ou l’art de raconter l’Histoire

Léon VivienAvant il y avait les livres et les cassettes vidéo. Aujourd’hui il y a Facebook et Léon Vivien.

Avant, en cours d’histoire, on s’ennuyait parfois.
Avant, en cours d’histoire, on relisait dix fois les mêmes documents. Ces documents qui manquaient parfois d’authenticité et d’interactivité.
Ce n’était pas toujours évident de saisir le message d’une photographie ou d’un texte historique.
Pourtant, aujourd’hui, les jeunes ont cette chance d’avoir des outils de communication instantanés. Oui, je pense à Facebook, qui au-delà d’être une communauté d’échanges, permet à la jeune population de découvrir l’Histoire avec un grand H.

Bien sûr je pense à la Page Facebook Léon Vivien créée au mois d’avril 2013 par le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux avec l’aide de l’agence DDB. Une belle opération de communication qui s’achèvera fin mai malheureusement.

Sur cette Page Facebook, que trouve-t-on ? La vie de Léon Vivien (personnage fictif), instituteur de 29 ans mobilisé pendant la première Guerre Mondiale.
Son contenu : des témoignages, des photos, des documents divers et surtout des moments de vie. Poignants parfois, provenant de sources fiables, directement puisées par le musée de la Grande Guerre.
Transmettre une histoire, une histoire de la Grande Guerre. Sensibiliser pour toucher le grand public.
Pari réussi puisque 9 866 personnes parlent actuellement de la Page.
Et puis des internautes qui aiment, partagent et commentent chaque publication. Un véritable intérêt pour ce journal intime du XXIe siècle.

Chaque jour, les internautes en apprennent un peu plus sur la vie de Léon, son quotidien et ses moments de guerre.
Dommage toutefois que l’histoire s’interrompe fin mai.
Espérons ainsi que certains prendront la relève. La relève pour garder un souvenir de notre Histoire.

Mais il faut se poser la question suivante : quel outil aurait été Facebook pendant la première Guerre Mondiale ?
Un journal intime où vos amis en guerre auraient pu vous laisser des messages, des photos ?
Un outil de propagande où des soldats heureux se montraient en premier plan de champs de guerre dévastés ?

Quoi qu’il en soit, sans que nous nous en rendions vraiment compte, Facebook est aujourd’hui un support où l’humain écrit son histoire, mais aussi celle de sa génération.
Facebook est désormais un précieux document qui présent l’Homme du XXIe siècle, l’homme qui étale sa vie à tout va.
Mais après tout, la confession n’a-t-elle pas toujours existé ? Combien sont-ils tous ces humains à avoir écrit mémoires, confessions, journaux intimes au public ?

Aujourd’hui l’homme dévoile des moments de vie, des moments uniques et marquants.
Au fond, c’est la manière de communiquer qui a évolué.

A méditer.

Rendez-vous sur Hellocoton !