Les plus belles plages sont à Giens

Passer 23 ans de sa vie dans une région et ne pas la connaître.
C’est vrai, et c’est un peu le cas de nous tous. Avouons-le.
Alors j’ai pris le temps. Le temps de partir à sa découverte.
Là où je me suis rendue, on peut y voir, paraît-il, des dauphins, des baleines bleues et des cachalots. Non je ne vous mens point. J’ai eu la chance d’apercevoir le dos (au loin bien sûr) d’un de ces majestueux animaux. D’autres auront vu des dauphins. Chance. :)
Bref, j’ai découvert la presqu’île de Giens, ses plages à mourir éveillé, son eau étincelante et turquoise mais aussi son sable blanc.
Puis il y a eu la découverte du sentier du littoral. Des paysages déments, des paysages à vous couper le souffle.
J’aurais aimé redécouvrir Porquerolles, puis Port-Cros, et pourquoi pas Le Levant. « Une chose en son temps » me dit-on.
Puis il y a eu ce galop sur les vagues, parfois cinglantes, parfois caressantes.
Redécouvrir la mer, que j’avais un peu oublié.
Arriver sur une île quasi déserte, la visiter, profiter de son calme et sentir sa flore.
Il faut être chanceux pour vivre sur la Côte d’Azur.
Il faut être fou de ne pas réaliser à quel point la région reste belle. :)

Rendez-vous sur Hellocoton !