Sur la génération Y

Je suis une Y. Ou plutôt une nana au regard perdu dans son smartphone, naviguant entre les e-mails, Twitter, Facebook et des milliers de photos.

Je suis une nana ultra-connectée. Je suis informée en temps réel.
Je suis en contact quotidiennement avec mes proches. Je sais presque tout de leur vie.
Je sais désormais qui sont leurs amis, ce qu’ils font, ce qu’ils mangent, à quelle heure ils se couchent.
Je sais aussi s’ils sont connectés en même temps que moi ou pas.
Bref, je suis une Y comme les autres.
La génération Y, c’est aussi celle qui passe ses journées devant les écrans : smartphone, ordinateur, télévision et liseuse électronique.
On lève la tête de temps en temps, pour dire bonjour, aller manger ou parler (oui ça nous arrive encore).

La génération Y, c’est aussi celles qui se passent difficilement des nouvelles technologies.
Elle ne comprend pas non plus pourquoi les parents ont tant de mal s’y mettre.
Une autre mentalité vous dit-on.

Quand on fait partie des Y, on est ambitieux. On a presque peur de rien. On espère juste avoir un boulot stable et pouvoir finir le mois correctement.

Nous les Y, on est pas la génération des années 80. L’insouciance on ne connaît pas, le plein emploi encore moins.
L’amour ? Encore un autre sujet.
Individualiste, trouver chaussure à son pied devient un véritable combat. Mais heureusement qu’il y a le web pour s’evader .

Bref, on est gens virtuels.

Rendez-vous sur Hellocoton !