De La Délicatesse pour les personnes handicapées

La Délicatesse, mes lecteurs les plus fidèles savent que j’ai lu ce livre. Ils ont aussi en mémoire que j’ai admiré l’histoire, les personnes, le sens.

Pourtant, vous ne savez pas tous que l’handicap, physique ou mental, est une chose qui m’émeut et qui parfois peut me faire pleurer.
Je n’aime pas savoir que ces gens sont malheureux. Parce qu’ils ne sont pas comme tout le monde. Je me mets à leur place et j’essaie de vivre leur vie.
L’handicap, il fait aussi partie de ma vie depuis trois années et demi. L’handicapé, ce n’est pas moi mais lui. Cette incompréhension qui restera à jamais en moi.
Bref.
Lorsque l’on m’a proposé d’enregistrer un extrait de La Délicatesse, j’ai tout de suite dit oui. Un enregistrement qui sera destiné aux personnes sourdes et mal-entendantes. Un enregistrement rempli d’amour pour des personnes qui en ont besoin tous les jours. Plus que nous.
La Délicatesse. Quel bon choix pour ce projet. L’histoire d’une femme qui perd pied suite au décès de son ami. L’histoire d’une femme qui renaît lorsqu’elle rencontre Markus, un bonhomme pas comme tout le monde.
La Délicatesse, c’est aussi un livre joliment écrit. Un rythme, un style que l’on doit à David Foenkinos.
Petit rappel de mon passage favori.

La rencontre entre deux êtres. Quoi de plus magique ?  Une note d’humour, un soupçon de doute pour terminer sur une touche de satisfaction. Mais surtout, un passage délicat, écrit avec volupté qui illuminera votre regard le temps d’une minute.

Participer au programme de l’association Valentin Haüy, c’est donner un peu de vous, de votre temps. Mais surtout, faire quelque chose qui est naturellement humain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nos Séparations – David Foenkinos

Il y a quelques mois j’avais savouré La Délicatesse de David Foenkinos. J’avais été séduite par le style, l’histoire (dans laquelle je me retrouvais un peu) et les personnages.

Aujourd’hui, je vous annonce que j’ai littéralement (dans tous les sens du terme) dévoré Nos Séparations du même auteur.

Une histoire d’amour, encore. Mais dans le temps. De la jeunesse à l’âge mûr des personnages.
Un livre qui évoque l’aventure amoureuse de Monsieur ou Madame tout le monde.
Un amour avec ses hauts et ses bas. Ses séparations puis ses retrouvailles.

L’amour déjanté d’Alice et Fritz. Un couple que rien n’unissait, au fond.

La trop belle histoire de Paul et Virginie.

La retrouvaille d’Alice puis le drame. Le temps passe mais elle est toujours là, au fond.

On a tous connu ça, hein ?

Nous sommes tous des clichés.

Tels sont les mots du narrateur.

Un livre à lire sur le chemin du travail (si vous prenez le train, le métro ou le bus).
Un livre qui vous surprend par ses drôleries et son regard sur les amours du XXIe siècle
Un livre qui nous dit clairement : « Il a raison Foenkinos, il n’y a qu’un amour dans une vie« .

[…] Nous sommes allés chez Ikea, et nous nous sommes disputés chez Ikea. Dans ce grand magasin, ils devraient engager un conseiller conjugal. Car s’il existe un endroit où le cœur des couples se révèle, c’est bien là. Je me demande même si tous ces meubles à construire ne sont pas qu’un grand prétexte pour semer la zizanie sentimentale. Je suis presque certain que le fondateur d’Ikea devait être un Suédois depressif (on frôle le pléonasme),  sans vie affective, et qu’il a trouvé le moyen d’anéantir celle des autres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Délicatesse de David Foenkinos

Je ne suis pas romans d’amour, je ne suis pas romans à l’eau de rose, je ne suis pas romanesque.

Et pourtant, j’ai succombé à la douceur de La Délicatesse de David Foenkinos.

Un roman tendre, attachant, délicat.

Un roman non pas de gare, mais du matin, celui que l’on va lire dans le métro, jusqu’au terminus.

Un roman qui vous fait sourire, qui vous émeut, qui vous plonge dans un univers qui pourrait être le vôtre.

Une histoire qui me replonge dans un passé proche. Oui ce passé qu’on ne peut oublier, qui vivra désormais avec moi.

 

J’ai vu le film, puis j’ai lu le livre. L’un comme l’autre sont extraordinaires. Lisez donc ça :

C’est léger, c’est humain, c’est notre époque.

Pas étonnant que La Délicatesse ait reçu 10 prix littéraires.

Certains, beaucoup même, ne l’ont pas aimé, d’autres ont, comme moi, été séduits par le style de David Foenkinos.

Du talent, croyez-moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !