Bref, j’ai vu :-)

Bref, vous l’aurez compris, je vais vous parler de Bref. :-)

Bref, c’est la dernière série à la mode de Canal +.

Bref a déferlé sur nos écrans (et de TV et d’ordinateurs) en août 2011.

Comme toujours, j’ai été en décalage par rapport à mes proches, j’ai mis 10 jours avant de regarder la série.
Je pensais qu’il s’agissait encore d’une série à la con qui sert à rien, sauf à vous faire perdre votre temps.
Et en fait, non.

Bref, c’est une série pour les jeunes d’aujourd’hui : courte, pragmatique, drôle et surtout qui les représente.

Le héros : un jeune homme trentenaire, un peu paumé, un peu tête en l’air, un peu comme tout le monde  mais qui vous fait rire pendant  2 minutes sur Canal+.

Bref, les chiffres. Sur Facebook, plus de 2 millions de fans. Sur Twitter, plus de 200 000 abonnés. Nombre de vidéos vues : inconnu.

Bref fait un véritable buzz sur les réseaux sociaux. Chaque vidéo peut compter jusqu’à  140 000 partages sur Facebook. Enorme.

Non Bref n’est pas uniquement regardé par les gens de la pub et de la comm’, mais aussi par ceux qui bossent chez le boulanger, dans les champs de vigne, dans les usines et dans les banques.

Bref envahit toute la génération touchée par la précarité, le chômage, les histoires d’amour qui ne tournent pas rond, les familles recomposées, le porte monnaie troué, etc.

Mais Bref, c’est aussi cette génération qui vit avec ce qu’elle a, sans illusion et bourrée de réalisme.
Les jeunes de la bulle Bref font toujours tout « plus tard » ou « demain ».  Ces jeunes passent aussi des heures sur le Net, sur Facebook pour… perdre du temps. Les jeunes de Bref ont déjà plus d’une fois pointé au Pôle Emploi. Mais surtout les jeunes de Bref font ce qu’ils veulent.
Bref, une rupture totale avec leurs ascendants.

Bref, si toi tu vis sur la planète #jeneconnaispasbref, je t’invite à découvrir quelques épisodes !

 

Alors t’en penses quoi ? #Bref

Rendez-vous sur Hellocoton !

Erreur de casting pour la soirée L’Oeil de Links

Avant de me prononcer sur cette soirée, je tiens à vous faire savoir que je ne suis pas une fille difficile. J’apprécie beaucoup que les marques et agences de relations presse m’invitent à des soirées pour le lancement de produits ou autres. Je trouve cela flatteur et valorisant.

Prise de contact par l’agence de relations presse pour l’émission L’Oeil de Links

Alors oui, encore une fois j’étais ravie d’être invitée à une nouvelle soirée. Ce fut, cette fois-ci, pour le lancement d’une nouvelle émission de Canal + intitulée L’Oeil de Links. Pas mal. Pourquoi pas. Allons voir. Je n’avais pas plus d’informations dans le mail. Certes je n’en ai pas demandé non plus. J’ai juste un peu cherché sur le Net histoire d’en savoir un minimum. Bref, un email RP rapide et succinct. J’ai pas vraiment apprécié.

J’ai ensuite voulu savoir s’il y avait des geeks et des geekettes comme moi… Donc je demande. Réponse : c’est secret ! Ah je savais pas, sûrement secret d’état. Première fois que mon interlocuteur réagit comme ça. D’habitude on me donne toujours des noms et on me propose même de venir accompagnée. Là, c’était pas du tout le cas. Tant pis. Rendez-vous donc le 25 novembre 2010 au soir.

Déroulement de la soirée L’Oeil de Links

En fait, il n’y a pas vraiment eu de « déroulement ». On m’avait dit que l’émission serait présentée puis qu’elle serait suivie d’un cocktail. 250 personnes attendues. Je m’attendais donc à une soirée sympathique.

Nous voilà donc le 25 novembre. 19h10. Je suis accueillie très rapidement, mais j’ai la vague impression que les organisateurs s’attardent sur des personnes qu’ils connaissent… personnellement ! Et vas-y que je tape la bise par ci, par là, et encore une par là. Je constate, par conséquent, que la majorité des invités se connaissent. Mais moi, je ne croise aucune tête connue. Ma foi, même pas un regard. Je trouve les gens un peu hautains. Ni pardon, ni bonsoir. Agréable dites donc la soirée.

Tout d’un coup, je me demande ce que je fais là, pourquoi on m’a invité. Quelle est donc cette soirée sans déroulement. L’émission n’est pas présentée et tout le peuple est plus intéressé par le cocktail qu’autre chose.

Je fais la connaissance d’un salarié de Canal +. Sympathique. Ouf.

Mais au fond, je m’ennuie profondément. Où est donc l’intérêt de cette soirée ?

Qui ont été les autres blogueurs invités ? Le Journal du geek, parait-il, mais je n’en sais guère plus. Pour moi, ce fut juste une soirée gens de Canal+ et quelques clampins comme moi histoire de justifier l’organisation de la soirée.

Alors non, je ne suis pas un bouche-trou ni la bonne poire dont il faut se servir pour l’organisation d’une soirée. J’aime que l’on me respecte, que je sois présentée aux autres (ce que je trouve normal) et j’apprécie également que l’on m’en dise davantage sur les soirées auxquelles je suis invitée. Bien entendu, c’est la première fois qu’un tel incident se produit, et j’espère ne pas le vivre à nouveau.

Pour les attachés de presse et community managers débutants, pensez à lire mon coup de gueule.

Ah oui, et pour les curieux, L’Oeil de Links c’est par ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !