Vis ma vie en agence de pub

Nous sommes le 15 mai.
Je me suis dit que c’était un bon jour. Un bon jour pour me remettre à écrire, à vous écrire.
Absente en ce moment. Peu de temps, peu de motivation.
Je ne parle pas des articles anti-datées pour masquer les trous.
Difficile d’écrire, difficile de raconter des histoires.
Assez préoccupée. Préoccupée par un travail très prenant bien qu’il me passionne. Pourtant je relativise, je ne sauve pas des vies, j’achète juste des clics et des impressions pour être visible, pour générer des ventes, pour satisfaire mes clients.
Il y a un an je rédigeais des plannings de contenus, aujourd’hui je passe mes journées à réaliser des tableaux croisés dynamiques, des optimisations et des CPC.

Vis ma vie en agence de pub
Faut pas chercher à comprendre, je n’aime pas la routine. Je suis curieuse, j’ai constamment besoin d’apprendre.
Merci les Internets, que j’ai envie de dire.
Je ne sais pas de quoi sera fait demain. Je ne sais pas si je serai encore là où je suis.
Il y a eu des déceptions, mais aussi des révélations. Des périodes difficiles bien sûr, mais aussi des réjouissances.
La pub est milieu aléatoire, parfois cruel, parfois révélateur.
Mais pourtant, je m’y épanouis pleinement. J’ignore quel métier j’aurais pu exercer si la pub n’existait pas.
Eh oui j’ai fait la fac, eh oui j’ai fait Lettres.
Souvent on me regarde avec les gros yeux. Oui, avec ces études j’ai réussi à avoir un métier.
Ecole de commerce ou autres, du moment où tu es motivée, tu trouves un boulot, un vrai.
Aujourd’hui j’achète des clics. Je ne sais pas ce que j’achèterai demain, après-demain et encore moins dans 10 ans.
J’étonne souvent les gens lorsque je les informe que je travaille dans la publicité. Ma personnalité ne semble pas y coller. Et pourtant, dans ce milieu, comme dans les autres, on te demande juste de travailler, de mener à bien tes missions. Pas d’excentricité et de m’as-tu-vu. C’est fini tout ça, je pense…

Rendez-vous sur Hellocoton !