Dernière année de la vingtaine

trentaineCa y est, j’y suis. En plein dedans. Mais vraiment. Mon 4e jour, en fait. Dans 361 jours, j’aurai quitté la vingtaine. Cette vingtaine qui est passé à vive allure. Ces 6 années et demi de vingtaine que j’aurai passées à Paris. Les jours, les semaines et les mois sont passés tellement vite. J’ai grandi (je crois), rencontré des gens, découvert la vie, eu des déceptions, pleuré, ri, souri, puis suivi cette vie et son cours.
La vingtaine, en fait, elle est derrière moi. Je ne réalise pas vraiment que je vais la quitter.
Quitter la vingtaine, c’est faire une croix sur les études, se dire que la chambre que l’on a eu chez ses parents n’est plus à nous, chez ses parents n’est plus « chez moi ».
Puis, rentrer dans la trentaine c’est (note d’humour) : se faire saigner par les Impôts, se dire qu’il serait temps de rencontrer quelqu’un, se dire qu’il serait intéressant d’investir dans l’immobilier, comprendre qu’on a plus vingt ans et que les soirées jusqu’à 5 heures du matin c’est plus possible.
Avoir 30 ans, c’est aussi penser « Adulte » : non cet achat inutile, il faut que je songe à économiser tous les mois. Mais surtout avoir 30 ans, c’est devenir une grande personne et savoir prendre des responsabilités.
Bref, j’aurai bientôt 30 ans et bien que je semble avancer, j’ai aussi parfois l’impression de reculer.
30 ans de nos jours, c’est un âge pas toujours évident. Soit on a déjà tout, soit on démarre complètement.
Aujourd’hui, ma vie c’est le boulot, le boulot et encore le boulot. Les amis aussi, puis la famille. L’Amour est encore un grand point d’interrogation. Espérons qu’il finisse par trouver sa place. Un jour.

Rendez-vous sur Hellocoton !