Lille, un peu comme chez soi

Par dimanche, 18 janvier, 2015 0 Permalink 0

lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille lille

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai craqué pour la palette Naked 3 d’Urban Decay

Par lundi, 12 janvier, 2015 0 , , , Permalink 0

Je l’évoquais ici : en cette année 2015, je me fais plaisir en termes de produits de beauté.
Figurez-vous que je n’ai point perdu de temps puisque je viens tout juste d’acheter la palette Naked 3 ! :)
Bon, je ne l’ai pas encore testé mais je la trouvé particulièrement à mon teint et à mes yeux verts.
En effet, ce petit bijou d’Urban Decay se compose de 12 teintes déclinées autour du rose. Juste ce qu’il me fallait.
Je ne vais, certes, pas me transformer en blogueuse beauté (je reste fidèle à Babillages et cie), mais je tâcherai de partager avec vous quelques uns de mes essais maquillage sur mon compte Instagram. :-)

naked 3 urban decay naked 3 urban decay naked 3 urban decay naked 3 urban decay naked 3 urban decay naked 3 urban decay

Rendez-vous sur Hellocoton !

#JESUISCHARLIE

je suis charlie

Liberté

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom
Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom
Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom
Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom
Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom
Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom
Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom
Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom
Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom
Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom
Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom
Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom
Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom
Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom
Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom
Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.

Paul Eluard

Rendez-vous sur Hellocoton !

Etudiants ? Suivez ces conseils « Assurance » !

axa switchLa vie étudiante, c’est loin, c’est derrière moi, c’était il y a 5 ans.
Mais je n’ignore point que des étudiants me lisent régulièrement. C’est pourquoi, même si ce sujet est un peu éloigné de ma ligne éditoriale, il m’apparaît essentiel de leur fait part d’un petit point « Assurance ». Certes, c’est un sujet dont on se fiche trop souvent, mais particulièrement important en cas de pépin. Bonne lecture ! :)

Quelles différences entre une assurance habitation classique et étudiant ?
Obligatoire pour tous les étudiants, l’assurance habitation pour étudiant permet de couvrir tous les risques qui peuvent survenir dans un logement. Une attestation vous est souvent demandée avant la signature du bail. C’est pour cela que vous disposez d’offres « spéciales étudiant » et adaptées à votre mode de vie. Découvrez en quoi cette offre est-elle différente d’une assurance habitation classique.

Les risques couverts ne sont pas toujours les mêmes
Les assurances habitation classique et étudiant ne présentent pas de grandes différences. Comme pour toute assurance multirisque, vous disposez d’une couverture lors de sinistres comme les dégâts des eaux, les incendies, les risques électriques, etc. L’assurance multirisque couvre aussi la responsabilité civile et cela signifie concrètement que votre assureur apportera sa garantie lorsqu’un sinistre ou un dommage quelconque sera causé par vous ou l’un de vos proches. Certaines assurances habitation étudiant proposent même une responsabilité civile étendue aux activités de stage, de soutien scolaire ou de baby-sitting.

Une couverture spéciale pour l’assurance étudiant
La particularité d’une assurance habitation étudiant, c’est qu’elle peut contenir des clauses spéciales qui ne sont pas ou peu prises en compte lors d’une assurance multirisque classique. Ainsi, si vous voulez couvrir votre matériel informatique ou hi-fi en cas de vol ou de vandalisme, les assurances pour étudiants vous proposent souvent des extensions de garanties. Les objets de valeur sont le plus souvent garantis à hauteur de 30 % du capital mobilier. Vous pouvez toutefois choisir une option de remplacement à valeur neuf qui va tout de même vous couter quelques euros de plus.

Quoi qu’il en soit, lisez votre contrat !
C’est là que vous aurez vraiment un aperçu des différences entre les assurances classiques et étudiant. Cela va aussi vous permettre d’éviter quelques désagréments surtout en cas de sinistre. Pour gagner du temps, il faut d’abord commencer à lire les clauses d’exclusion de garantie ainsi que les plafonds de garanties. Vous vous apercevrez certainement que l’assurance habitation étudiant coute en principe moins cher que l’assurance classique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 choses sur moi

Par lundi, 5 janvier, 2015 0 , Permalink 0

5 parce que j’aime ce chiffre. 5 parce qu’il est depuis longtemps dans ma vie. Bref, aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous quelques indiscrétions.
lectureJ’aime lire. Beaucoup. Je lis… De tout. Enfin, j’essaie. Mais je reste à la française, je me contente de mes acquis. Très rarement lu des thrillers, fantasy ou romans policiers. Je n’aime pas m’égarer. J’aime rester moi-même. Voyez-le vous-même. A gauche. Pagnol, Pagnol et encore Pagnol. J’ai grandi avec Pagnol. La Gloire puis Le Château de ma mère. Je connais l’incipit et l’excipit plus que par coeur. Je pleure encore lorsque j’entends le générique. Je pleure encore lorsque Pagnol clôt sa biographie. Mais pourtant, d’autres m’émeuent aujourd’hui. Oui il y en a qui y arrive. Foenkinos et Levy (Justine) en top n°1. Je dévore leurs romans. Je lis peut-être même trop vite. Je ne prends pas le temps de lire entre leurs lignes. De comprendre leur oeuvre.

Confession N°2. Je suis addict aux nouvelles technologies. Ah bon, vous ne l’aviez pas encore compris ? ;-) Jekindle m’intéresse toujours de près aux nouveaux gadgets disponibles sur le marché. J’ai beau me dire que je n’en ai pas vraiment l’utilité, mais parfois, dur dur de résister à la tentation. Par contre, je suis enchantée de mon Kindle que j’avais acquis il y 3 ans. Utile, de qualité et capacité de stockage au top. Malgré son engouement, les prix des livres électroniques continuent de rester compétitifs (ouf !). De manière générale j’achète les nouveautés pour lesquelles il m’est im-pos-si-ble d’attendre la sortie en poche (Foenkinos, Lecoq) ! Je profite aussi des bons plans Amazon, quand il y en a… Et puis j’ai relu une partie des Classiques découverts pendant mon adolescence. Nostalgique vous avez dit ?

Le Grand Bleu, c’est un peu ma toute vie. Déjà, à l’âge de 3-4 ans, la maîtresse d’école nous faisait écouter la BO pendant la sieste. Je m’en souviens comme si c’était hier. Il parait, d’ailleurs, que le film a eu un réel succès. C’est fascinant, non, cette relation qu’entretient Jacques avec la mer, l’océan. J’ai dû visionner ce film une dizaine de fois. Impossible de m’en lasser. Et puis Le Grand Bleu, ce sont les années 80, cette période qui fait tant de nostalgiques. Je les ai connues, à peine. J’avais tout juste 5 ans.

DSC00564J’ai pris goût au voyage il y a un peu plus d’un an. Partir à l’étranger, prendre l’avion, même pas deux heures. Parler une autre langue et tâcher de comprendre. Organiser un week-end, quelques jours, voire une semaine. Changer mes habitudes, adopter celles des locaux, juste pour la découverte, l’excitation du moment. Mais mon plus beau voyage, restera, sans aucun doute, Naples et sa côté amalfitaine. Je n’avais jamais encore rien vu de plus beau. Cette authenticité, cette langue et ces gamins partout dans les rues. Je n’oublie pas non plus mon verre de limoncello, les grazie mille et ces Italiens que l’on dit si belles. Puis il y a eu Bruxelles la belle. Ses gaufres, ses frites et sa Kriek. Se sentir presque chez moi, partir à la découverte de ses origines. Un jour, peut-être, je partirai hors d’Europe. Les Amériques m’attirent. Che Guevara merci. New York, peut-être. Los Angeles, à voir. Mais surtout, j’ai aimé Londres. Une bien jolie ville qui m’était jusque là bien inconnue. Je n’oublierai pas ses marchés, ses brunchs, son Notting Hill et encore moins Camden town.

J’aime les produits de beauté. Un peu, pas trop. Juste le nécessaire. Un peu comme l’illustre cette photo, en fait. Il faut prendre le temps. Prendre le temps de s’aimer, de prendre soin de soi. Chose délicate. Pour moi. Manque dDSC00571e temps, manque d’envie. Ou lassitude ? Souvent je me dis qu’il faudrait que je suive un cours de maquillage. Souvent je me dis que je n’ai pas toujours ce qu’il faut. Plus de produits, plus de qualité. Négligence inconsciente ? Peut-être, sûrement. Oui, sûrement. Toutes ces marques qui me font rêver, je mes les interdis. Pourquoi ? Comment ? Ne cherchez pas à connaître la réponse. Je ne la connais pas moi-même. Mais un jour je cèderai aux packagins de Mac, Clinique et Benefit. Me faire plaisir, avant qu’il ne soit trop tard. Et puis il y a cette palette dont tout le monde parle. Oui Naked. A tester aussi.

Rendez-vous sur Hellocoton !