New York, New York

new yorkJe ne suis jamais allée aux Etats-Unis. En Amérique, aux Amériques tout court en fait.
Question d’envie, question d’opportunité, question de temps et bien sûr question d’argent.
Pourtant, il paraît que les Amériques, elles sont grandioses. Elles en valent réellement le détour.

Des amis, proches, les ont visitées. Celle du Sud et celle du Nord bien sûr.
Mais la plus belle, la plus belle des villes, il paraît que c’est New York.
« New York est grandiose. New York est unique. New York est fantastique » me dit-on.

New York City, pour ma part, je la connais à travers les photos de mes amis, des blogueurs, mais aussi grâce aux youtubeurs. Ca me donne envie, parfois.
Alors, il faudrait que je songe à tenter l’expérience.

Voyage en solitaire, voyage en famille, voyage avec des amis ?
Faire le juste choix pour profiter au maximum de cette ville.

Visite New York et ses mille et unes facettes, voilà mon envie. Je n’ai cessé d’entendre parler des bons plans des musées de New York. Ils sont fantastiques à ce qu’il paraît. Mais j’avoue n’en connaître aucun. J’en ai vraiment honte. :(
Et puis, bien sûr, il y a Central Park, Brooklyn, l’Upper East Side, Greenwich, Chinatown et j’en passe ! :)
Mais il y a également brooklynses milliers de boutiques. Beauté, mode, restaurants, bars branchés, il y en a pour tous les goûts.

Alors oui, New York m’attire grandement. Même plus que grandement.

Prévoir d’y aller bien sûr. Juste affronter ma peur de l’avion (traverser l’Atlantique… Oups !).
Choisir la bonne période et cliquer sur « Acheter ».
Une semaine, dix jours, et pourquoi pas quinze jours. Soyons fous ! :)

Si vous avez déjà eu l’opportunité de visiter New York, ou même les Etats-Unis, n’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires de cet article.
Je serais ravie d’échanger avec vous ! :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Journée sur l’île de Ré

A voir : Saint-Martin-de-Ré (ou le Saint-Tropez de Charente-Maritime).
Où manger : Restaurant – Bar à vin L’Insolite

île de ré

Saint-Martin-de-Ré

île de ré

Dans les charmantes rues de Saint-Martin-de-Ré…

île de ré

Fortifications Vauban à Saint-Martin-de-Ré

île de ré

Baudets du Poitou prenant la pause

île de ré

Cueillons dès aujourd’hui les roses de la vie…

île de ré

Phare du XVIe siècle

île de ré

L’océan et ses écluses à poissons

île de ré

Chat du jour !

île de ré

Phare aux baleines

île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré île de ré

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et si on préparait les vacances d’été ?

« En mai fais ce qui te plaît », nous dit le célèbre dicton.
En mai, ce sont aussi les beaux jours qui pointent leur nez.
Et puis surtout, en mai, on pense à préparer ses vacances d’été. :-)

En 2016, ce sont les côtes bretonnes et normandes qui auront raison de moi. Souvenez-vous, en 2012, je partais découvrir la côte de granit rose.
Pfiouuuu, en relisant l’article dédié, je ne rajeunis point. Je me souviens avoir passé une agréable semaine. Temps particulièrement ensoleillé, paysages somptueux et uniques, mais aussi des rencontres exceptionnelles.

bretagne cheval mont saint michel

Alors, pour 2016, je prends la direction de Rennes, et plus précisément du Mont-Saint-Michel et de ses environs. A cheval cette fois-ci. Pour davantage de sensations. Pour davantage de souvenirs.
Bien sûr, il faudra que je songe à une location de vacances en Bretagne. M’y sentir bien. Ni trop grande, ni trop petite. Près de l’océan aussi. Alors je pense à Néméa.

La Bretagne, ce sont aussi ses terres et ses chants celtiques uniques en leur genre. En Bretagne, on change littéralement d’air et d’ambiance.
En Bretagne, on mange des crêpes et des galettes à n’en plus compter (oups les kilos !), et puis on déguste le cidre local. Et puis son caramel beurre salé pour les plus gourmands.
En Bretagne, on admire les voiliers partant en régates. Ca nous fait rêver. On se croit le pied marin. Mais l’océan est en réalité plus rude qu’on ne le pense. Alors on écoute les histoires de marins qui nous font rêver le temps d’une soirée.

Et puis, un peu plus haut, on part à la conquête du Mont-Saint-Michel. On est fasciné par ses marées qu’on ne peut rattraper. Puis, on prend le galop lorsqu’elles nous rattrapent.

Mais la Bretagne, ce sont aussi les légendes, les contes, Merlin, les chevaliers et Mélusine. C’est magique, un peu fantastique, un peu chimérique.

J’ai désormais la chance de vivre à trois heures de route de la Bretagne. Pourquoi m’en priver ? Pourquoi ne pas partir à sa conquête ?
2016 sera l’année du renouveau, l’année de la découverte à cheval.
Promis, des photos et des vidéos il  y en aura. Et j’espère vous en mettre plein la vue. :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est l’heure du régime !

regime alimentaireL’hiver est passé, les raclettes et autres vins rouges aussi.
Enfin bon, cet hiver il n’a pas fait trop froid, mais qui n’a pas cédé aux apéro qui n’en finissent plus, aux planches saucissons-fromages et aux repas entre amis ?
Il faut prendre des forces et se faire plaisir. Oui mais à un moment il faut savoir s’arrêter…
Il y a des signes qui ne trompent pas : les pantalons qui serrent, les joues rondes et pire, la petite bouée au ventre.
Quand j’ai ces trois symptômes, c’est l’état d’alerte rouge vif !
Bref, j’ai décidé de me reprendre en main.

Pourquoi un régime ?
C’est simple, pour me sentir mieux dans mes fringues et dans ma tête.
Qui ne se dit pas à un moment « Bon j’ai déconné, je vais arrêter les écarts ». Vite on court faire des courses saines et équilibrées.

Qu’est-ce que je mange pendant mon régime ?
Pour ma part, je vais supprimer tous ces aliments : alcool, gâteaux apéritifs, bonbons, biscuits sucrés, viande rouge (en manger au strict minimum), féculents le soir, lait de vache, charcuterie et pain blanc.
Je crois que le plus difficile est de ne pas manger de féculents le soir. Ca aide à tenir, avouons-le. C’est pour cette raison qu’il recommandé de ne pas se priver de légumes si vous avez (encore) faim.
Aussi, je privilégie les pâtes et le riz complet, mais aussi le quinoa et les mélanges de céréales. Pour compenser le lait de vache, pensez au lait de riz, d’amandes et de soja.
De l’eau. En boire beaucoup ! Elle remplit votre estomac et limite la sensation de faim. D’ailleurs, pensez à remplir une bouteille d’un litre que vous devrez consommer dans la journée. Au mieux, deux litres.

Quel est mon objectif ?
J’espère perdre entre cinq et six kilos. Je pense que les premiers partiront vite, les plus difficiles seront les deux derniers.

Et les encas ?
Oui, oui et oui ! Généralement, c’est en fin d’après-midi. Bien sûr, pas de chocolat, biscuits sucrés ou autres.
Privilégiez un fruit, une compote avec éventuellement une tranche de pain complet.

Et le sport ?
Attention, le sport ne fait pas maigrir. Il vous aidera à perdre du poids mais il doit être complété d’un régime alimentaire.
Je vais tâcher d’en faire un peu tous les jours, et bien sûr de conserver mes séances de fitness, running et équitation.

Faut-il suivre un programme ?
Alors oui, je me suis inscrite au Programme Déesse (je ne suis pas sponsorisée). J’avais envie d’essayer, voir si c’était vraiment utile. Je reconnais y avoir trouvé quelques conseils pratiques. J’en ferai un compte-rendu d’ici quelques temps.

Que penser des applications mobiles ?
J’en ai installé une il y a quelques jours. Pour suivre ma courbe de poids, surtout. Ca motive, et ça me permet de suivre ses évolutions.

Vous aussi vous suivez un petit rééquilibrage alimentaire ? N’hésitez pas à partager vos conseils dans les commentaires ! :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

A 20 ans puis à 30 ans

Oui et alors ? :)

Oui et alors ? :)

20 ans, puis 30 ans. Presque une autre envie. Des envies diverses, des besoins différents.
Petit résumé des choses qui ont changer en 10 ans dans ma vie.

Le travail (et les études)

 A 20 ans, on suit des études littéraires. Parce qu’on a envie de travailler dans l’enseignement, parce qu’on a lu tout Zola, Victor (Hugo) et on dévore la poésie de Nerval.

A 20 ans, on ne se soucie pas trop de l’avenir. On vit au présent, on ne pense pas au chômage.

A 30 ans, on cherche à se stabiliser dans sa vie professionnelle. Parce que ça y est, on a trouvé ce qui nous plaît, nous convient et nous permet de nous épanouir.
Des entreprises on a en vu plusieurs. Des portefeuilles clients aussi.

Le mode de vie

A 20 ans, on rêve d’une vie de bohème, de partir à la capitale (comme Rastignac) et de bruncher tous les dimanches. Alors oui, j’ai eu une vie parisienne très riche en expériences (merci à vous, au blog). Mais Paris reste Paris. Une ville polluée, chère et grouillante de monde. On finit, un jour par rêver de calme.

A 30 ans, on a envie d’une maison avec un jardin. Pensons à la descendance.
A 30 ans, on veut investir dans la pierre pour s’installer pour de vrai.

Les amis

A 20 ans, on dit avoir plein d’amis. Plein d’amis pour sortir tous les week-end. On sympathise et on aime tout le monde.

A 30 ans, on réalise que les amis, les vrais, on les compte vraiment sur les doigts de la main. Ils se reconnaîtront. Je n’en doute pas.

La famille

A 20 ans on préfère passer du temps avec ses amis. On se dit qu’on a la vie devant nous. Les repas de famille, oui mais de temps en temps. On aurait préféré passer l’après-midi avec Pierre, Paul et Jacques.

A 30 ans, on réalise que l’humain n’est pas éternel. Que les proches s’en vont un à un. Alors on tâche de passer le plus de temps possible avec eux. Parce qu’on en a besoin, parce qu’ils en ont besoin.

L’hygiène de vie

A 20 ans on s’en moquait un peu. Beaucoup. On mangeait n’importe quoi.

A 30 ans, bourrage de crâne oblige par les médias, on pense « healthy », trois heures de sport par semaine (minimum), fruits et légumes frais, viandes maigres. Bref, on se raisonne, on prend conscience que la santé est primordiale.

L’avenir

Il y a 10 ans, en 2006, nous n’avions pas eu deux attentats en France. Nous n’entendions pas parler de terroristes sur notre territoire. Il y en avait, certes, mais loin de chez nous. On n’y prêtait pas vraiment attention, en fait.

10 ans plus tard, nous vivons sur nos gardes, nous tâchons de ne pas céder à la panique.
Il y a cinq mois, je me réveillais la nuit. Les cauchemars du 13 novembre.

J’espère, en fait, que dans 10 ans, la vie dans le monde, sera plus apaisée.

Rendez-vous sur Hellocoton !