La vie d’une Adèle

Oui, je suis allée voir La Vie d’Adèle. C’était il y a 15 jours.
J’ai aimé, beaucoup. J’ai aimé avec émotion, j’ai aimé avec tendresse, j’ai aimé avec des larmes.
Une histoire d’amour, l’histoire de l’amour. Avec un grand A, s’il vous plait.

Un film qui est tombé à pic. A pic pendant cette polémique : le mariage homosexuel.
C’est comme ça, c’est la Nature. Ils et elles ont le droit d’aimer, de s’aimer.
Ils ne m’ont rien fait, je ne leur ai rien fait. Mais une France d’aujourd’hui me dérange, me choque. Nous sommes au XXIe siècle, cette France fait peur.

La Vie d’Adèle c’est un film sur la découverte de soi et de l’amour. Homme et femme, femme et femme, on s’en fiche.
C’est l’Amour ; aimer qui compte.
A la recherche de soi, on l’est toute une vie. Trouver son autre, ça peut vous arriver au détour d’une rue, au café ou même sur un passage piéton. Adèle vous le prouve.

Deux femmes, deux univers différents. Une muse et son artiste. Mais une muse qui ne trouve que difficilement sa place. Manque d’épanouissement personnel. La peur d’être jugée par « les autres ». Mais ces autres qui ne cherchent qu’à savoir qui est Adèle.
« Ecris » lui rétorque Emma. Rien n’y fait, Adèle préfère rester sur le schéma classique : métro-école-dodo.
A voir l’artiste s’envoler, la muse s’efface. Une rencontre, puis une autre, puis la fin.
La trahison, celle qu’on ne veut pas, celle qui vous détruit, celle qu’on ne veut pas connaître. Et pourtant Adèle franchit la limite.

L’Amour sous toutes ses formes, l’Amour entre rires et larmes. Adèle Exarchopoulos l’interprète à merveille. Croquer et goûter à la vie, à l’amour, elle l’apprend très bien.
On n’oubliera pas cette obsession dérangeante qu’a Abdellatif Kechiche pour la bouche. Cette bouche à qui l’on accorde des plans en tous genres. Cet organe qui nous permet d’avaler, de déglutir, de crier, de parler, de pleurer, de s’exprimer. Cet organe qui devient omniprésent dans le film. Et pourtant n’est-ce pas par la bouche que passe le plaisir, la découverte et le désir ?

La Vie d’Adèle, ou le film qui part à la découverte du plaisir, dans tous ses sens, tous ses sentiments.

A voir, à pleurer, à méditer.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

2 Comments

Laisser un commentaire