Soirée blogueurs, peuvent-elles valoir le coup ?

Ah les blogs, les blogueurs et les soirées !
Un sujet dont on pourrait des heures, non ?

Depuis cinq bonnes années, les marques consacrent aux blogueurs des soirées privées où tout est prévu pour assurer leur confort et leur satisfaction.
Sur ce marché, on pensera notamment à l’agence BuzzParadise qui est l’une des pionnières dans l’organisation de ces événements VIP.
Bien sûr, les agences de communication se sont lancées elles aussi dans ces opérations qui semblent leur rapporter pas mal d’argent (eh oui, organiser une soirée coûte cher, surtout lorsqu’elle se passe à Paris !).

L’objectif de ces soirées pour les marketeux ? Rapprocher les marques des blogueurs. Les influents bien sûr, ceux qui ont et de la visibilité et du trafic.

Sauf que maintenant, ces soirées sont vendues à toutes les sauces, et surtout avec n’importe qui.
Faire connaître, être ROIste vous dit-on. Oui mais vous ne le serez point avec les blogueurs de la basse-cour.

Voyons, observez bien ! Le blogueur passionné ou influent, lui, s’intéressera à votre produit, vous posera des questions, fera des photos et gardera contact avec vous.

Au contraire, le blogueur bas de gamme passera sa soirée autour du buffet et enchaînera les coupes de champagne. Vous le pensez gourmand ? Erreur, il est seulement là pour profiter d’une délicieuse soirée à vos frais.

Je ne compte plus le nombre de personnes qui me demandent : « Comment fais-tu pour être invitée aux soirées et avoir des cadeaux ? ». Ces gens m’écoeurent.
Je le rappelle encore une fois, je blogue pour écrire et non pour les cadeaux !

Bref, organiser une soirée blogueurs doit être stratégique, réfléchie et utile.
Utile pour faire connaître votre produit auprès d’une cible 2.0.
Stratégique en prenant le temps de choisir avec soin vos futurs influents.
Réfléchie en vous fixant des KPIs.

soiree-blogueurs-1Mais restez réalistes, les blogs ne feront pas exploser vos ventes. Vous gagnerez en visibilité, en conversations et vous créerez l’envie.
Toutefois, quelques uns de mes lecteurs, séduits par mes articles, ont fini par acheter la Dolce Gusto, la machine Sodastream, la liseuse Kindle (je n’étais pas sponsorisée) ou encore le Nokia Lumia.

Surtout, il faudra penser à communiquer aux influents le contenu que vous souhaitez viraliser. Allez à l’essentiel, ne les perdez pas dans des documents inutiles.
Du concret, du synthétique et de l’humain. Tel est le secret pour séduire la blogosphère. :)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

15 Comments

  1. Pingback: Blogs | Pearltrees
  2. Bonjour bonjour …
    Je suis une toute nouvelle blogueuse provinciale et je dois dire que la lecture de ton article m’a donné un léger frisson.. Je m’étais imaginée tout autre chose sur ces fameuses soirées parisiennes entres blogueurs.. et la triste réalité de ton article me fait redescendre de mon petit nuage.. Pour l’instant je suis active uniquement sur twitter, je suis pas mal de blogueuses et cette fameuse « blogosphère » me paraît fort sympathique.. J’ai ouvert mon blog beauté http://www.mademoizelle-birdy.com il y a quelques semaines et je n’ai qu’une hâte c’est de partager avec d’autres blogueuses et de rencontrer des professionnels experts du mon secteur.. Pour avoir des conseils, avis, retours, découvrir/tester des produits, afin de les partager avec mes lectrices … J’espère pouvoir participer à un évènement  » à taille humaine » entres blogueuses prochainement pour pouvoir me faire une idée.. En attendant, je continue à bloguer et j’adore ça !!!!!!!!!!
    Merci pour ton article, j’apprécie ta franchise ;-)
    Salut !
    Audrey

  3. Personnellement, j’ai toujours été très mitigé par rapport aux soirées blogueuses. Non pas que je n’aime pas les blogueuses (bien au contraire), mais j’ai le sentiment que la plupart du temps, les marques mettent les moyens pour en mettre pleins les yeux, sans se soucier réellement des personnes que l’on reçoit.

    J’avais organisé moi même pour le lancement de mon site une soirée blogueuse. Et c’était très sympa, pour pas mal de raisons :
    – Je n’avais invité que les blogueuses que je suis réellement, et donc avec qui il m’intéressait de partager. Pas d’approche « ROIste » derrière tout ça (aucune envie de faire du nombre), plutôt une occasion pour moi de rencontrer dans la vraie vie des personnes que je connais virtuellement.
    – Nous avions organisé la soirée dans un salon de coiffure atypique, plutôt que dans une grande salle sans atmosphère
    – Ma femme nous avait préparé des petits gâteaux fait maison (elle est allergique à pas mal d’aliment, ce qui était un bon moyen de faire découvrir des saveurs nouvelles aux blogueuses invitées)
    – J’avais invité une blogueuse dessinatrice, qui avait croqué chaque invitée.
    Et bah franchement, on avait passé une très bonne soirée, très naturelle, sans chichis. Et j’avais eu des retours très sympas de la part des filles (pas forcément sur leur site), ce qui m’avait fait très plaisir.

    Bref, un seul mot d’ordre selon moi : naturel. pas la peine de monter ses grands chevaux et de voir les chances en grand, restez simple, et vrai… :-)
    Enfin, c’est mon retour d’expérience à moi… :-)

  4. Hello !
    Bien ton article. Je trouve ça bien de souligner ce point, qui a commencé à en énerver plus d’un depuis quelques mois.

    Malheureusement, d’un côté tu as certaines agences qui misent tout sur les gros blogueurs qui sont parfois devenu leurs potes avant leur côté « journaliste ». Les RP managers font leur boulot relationnel, certes, mais ça s’arrête à « Je t’invite à une soirée passer un bon moment ».

    D’un autre côté tu as les agences qui s’efforcent de trouver de bons influenceurs influents. J’insiste sur influent car c’est devenu le seul argument de vente au client.

    On vit dans une milieu où les chiffres viennent par dessus la qualité. Alors on va préférer prendre des Influenceurs Bas de Gamme qui ont un gros Klout plutôt qu’un Influenceur peu connu, qui a une petite communauté, certes, mais une communauté de qualité.

    Entre un mec qui va faire des photos Instagram en te hashtagant toute la soirée à ses 12 000 followers, et un blogueur qui va le faire à ses 300 followers… Le client, et le n+1 du RP manager vont pas chercher plus loin…

    2013 fera peut être changer tout ça :)

    • @Alexis

      Malheureusement, d’un côté tu as certaines agences qui misent tout sur les gros blogueurs qui sont parfois devenu leurs potes avant leur côté « journaliste ». Les RP managers font leur boulot relationnel, certes, mais ça s’arrête à « Je t’invite à une soirée passer un bon moment ».
      Exactement et j’appelle cela du « je m’en foutisme ».

      On vit dans une milieu où les chiffres viennent par dessus la qualité.
      Oh oui, n’oublions que les marketeux veulent que le social media soit ROIste. :)

  5. Ah Mélanie ton commentaire aux « 2 comédiens », TMTC ;)

    Effectivement, de nombreuses opés sont scandaleuses, et je parle d’un point de vue qualitatif.

    D’une part, inviter 10 blogueurs parce qu’ils ont beaucoup de followers mais zéro affinité avec la marque n’est effectivement pas pertinent, ni pour la réputation des blogueurs, ni pour celle de la marque, et encore moins pour le ROI de cette opération qui aura coûté cher en goodies et champagne.

    D’autre part comme le souligne Mélanie, ce n’est pas le champagne qui va faire qu’un blogueur parlera de l’opé (enfin, normalement…). Si le blogueur est opportuniste, effectivement, il y a des chances qu’il ne soit ni passionné ni « rentable »… Quitte à n’avoir que peu de retombées, autant prendre des passionnés. J’aurais tendance à privilégier des blogs de taille moyenne plutôt que les « gros blasés » (ou sans aucun rapport).

    Pour ma part c’est un peu moins polémique : les distributeurs n’invitent généralement que des blogueurs cinés, ils savent bien que l’inverse ne leur rapportera quasiment rien. Et les blogueurs non cinéma invités à des projections sont vus d’un très mauvais oeil par nous autres ;) (Mélanie rien à voir bien sûr, je pense que ton blog était assez bien ancré dans la thématique de ce que nous avons vu). En revanche dans le ciné comme ailleurs, le goodies et le petit four fait polémique… mais au final c’est le film qui fera l’article, et non une expérience réussie. Celle-ci, si bien menée, pourra juste adoucir les relations distributeur/blogueur, mais il ne faut pas que ça arrive trop souvent, car l’on se sentirait achetés. Bref, un équilibre complexe :) nous, tant qu’on a des films hein…

    • @La Filmosaure

      D’une part, inviter 10 blogueurs parce qu’ils ont beaucoup de followers mais zéro affinité avec la marque n’est effectivement pas pertinent, ni pour la réputation des blogueurs, ni pour celle de la marque, et encore moins pour le ROI de cette opération qui aura coûté cher en goodies et champagne.
      J’appelle cela du copinage. :)

      J’aurais tendance à privilégier des blogs de taille moyenne plutôt que les « gros blasés » (ou sans aucun rapport).
      Je suis entièrement d’accord avec toi et Mélanie. Les blogueurs « blasés » me font fuire. Des fois ils ont trop tendance qu’ils sont monsieur et madame tout le monde.

      Pour ma part c’est un peu moins polémique : les distributeurs n’invitent généralement que des blogueurs cinés, ils savent bien que l’inverse ne leur rapportera quasiment rien.
      Oups, Ogilvy vient de m’inviter à une soirée cinéma et je ne suis pas blogueuse ciné. Bon c’est vrai j’y vais très souvent et mes critiques sont loin d’avoir ton niveau. :)

      En revanche dans le ciné comme ailleurs, le goodies et le petit four fait polémique… mais au final c’est le film qui fera l’article, et non une expérience réussie.
      Si la soirée est bien menée, les interlocuteurs ouverts et disponibles, les blogueurs sont rapidement séduits. :)

  6. Entièrement d’accord avec l’article et le commentaire précédent :-)
    Les soirées blogueurs sont une grande interrogation pour moi. Je me demande toujours comment elles sont vendues aux annonceurs et quels en sont les critères d’évaluation (s’il y en a…).
    Une fois, j’ai été invité à une soirée qui était en fait une soirée prétexte. Aucune présentation produit, aucune info, rien à part un DJ et un buffet … autant dire que je ne suis pas resté longtemps et que je n’ai rien écrit. Aucun intérêt …
    Heureusement, quelques agences font encore bien leur travail, proposent des soirées avec du contenu pouvant être exploité et demandent des informations sur les stats du billet écrit. Ouf !

    • @Rémy : Elles sont bien vendues pour que les annonceurs les achètent. Il y a sûrement des objectifs mis en place (ex : garantir un nombre de blogueurs, nombre d’articles, etc.).
      Une fois, j’ai été invité à une soirée qui était en fait une soirée prétexte. Aucune présentation produit, aucune info, rien à part un DJ et un buffet … autant dire que je ne suis pas resté longtemps et que je n’ai rien écrit. Aucun intérêt …
      Ca m’est déjà arrivé aussi. C’est un perte de temps et d’argent.

  7. Concernant les soirées, je dois admettre que la plupart du temps elles sont râtées et surtout depuis quelques temps.

    Ce n’est justement pas parce qu’il y a des petits fours, 2 comédiens et qu’on nous passe un spot publicitaire que l’on va rentrer chez nous « Wouaou vivement que j’écrive un article ».

    Souvent la soirée n’est pas vraiment en rapport avec le sujet sur lequel on veut nous faire parler et surtout inutile pour le prix qui a été investi (traiteur, salle, personnel…)

    Parfois il suffit simplement de faire tester le produit et c’est souvent moins couteux que ces petites sauteries.
    Nous avons envie de partager un retour d’expérience et non pas de partager la différence du goût du champagne entre lundi et mercredi.

    Anciennes ou nouvelles blogueuses
    Parfois les premières sont blasées et sont un peu plus exigeantes quand à l’expérience.
    Les deuxièmes sont parfois moins passionnées et effectivement quelques unes bloguent pour seulement les invitations avec peu de visibilité pour la marque.

    Mais ne généralisons-pas quand la veille est bien faite qu’on ne recherche pas que de la qualité et de la quantité, normalement tout se passe bien :)

    • @Bridget :
      Concernant les soirées, je dois admettre que la plupart du temps elles sont râtées et surtout depuis quelques temps.
      Je pense surtout qu’elles sont faites par des personnes qui n’en ont pas les compétences ou le budget.

      Parfois il suffit simplement de faire tester le produit et c’est souvent moins couteux que ces petites sauteries.
      Exact, mais il est vrai que j’apprécie de pouvoir rencontrer les responsables produit pour avoir des échanges avec eux.

      Mais ne généralisons-pas quand la veille est bien faite qu’on ne recherche pas que de la qualité et de la quantité, normalement tout se passe bien :)
      Oui et pour cela les annonceurs devraient collaborer avec des agences qui ont des bases de données sérieuses et qui connaissent bien la cible !

Laisser un commentaire