Pourquoi je suis Community Manager ?

Voici une question qui nécessite une réponse complète et argumentée.
Community manager fait partie de ces nouveaux métiers qui suscite encore l’interrogation des recruteurs sur sa réelle utilité et surtout sur sa rentabilité.

Etre community manager, c’est savoir jongler avec la communication, la créativité, l’achat média, la rédaction et l’authenticité.

Community manager ou le métier couteau suisse.
Community manager ou le métier qui aura de l’avenir.. ou pas.

Quoiqu’il en soit, le métier de community manager est très à la mode auprès des jeunes diplômés et des passionnées du web 2.0. Cette fonction attire également un bon nombre de blogueurs, dont le profil plait particulièrement aux managers.

Me concernant, il y a encore 5 ans, je ne me destinais point à ce métier.
En effet, j’étais bien plus attirée par l’enseignement, quoi que trop classique ai-je fini par me dire.

Malgré tout, j’ai toujours été attirée par les nouvelles technologies.
Passer des heures sur l’ordinateur, lire des sites, télécharger des photos, envoyer des e-mails… ont occupé les longues heures de mon adolescence.

Mais aimer les nouvelles technologies, ne suffit pas pour devenir community manager

Pour exercer ce métier 2.0, il faut aimer écrire. Je ne compte même pas le nombre d’e-mails, de réponses et de questions que je rédige chaque jour #sansfautedorthographe.

Ouvert d’esprit, le community manager doit se montrer éclectique auprès des diverses communautés qu’il anime.
Par ailleurs, il devra savoir prendre son mal en patience lorsqu’un non-fan le titillera ou lorsqu’un client mécontent tentera de créer un bad buzz sur les réseaux sociaux.

Mais surtout le community manager devra être doté d’un esprit en renouvellement constant afin d’apporter un contenu inédit, original et qui pourra inciter à la viralisation.

Bref, être community manager c’est être à la pointe de la mode afin d’aider les marques à faire parler d’elles sur les supports web et… off-line.

Je m’éloigne, je m’éloigne…

Je suis community manager pour la polyvalence et l’attractivité de ce métier.
Une fonction en évolution constante qui demande aujourd’hui la réalisation de véritables stratégies de communication et de marketing.
J’aime mon travail car les journées ne sont jamais les mêmes (j’ai horreur de la routine !).
J’aime mon travail car je suis régulièrement confrontée à des problématiques inédites. Les réseaux sociaux et les attentes des consommateurs évoluent constamment. Je dois donc m’adapter impérativement à ces changements pour apporter une satisfaction et à mon client et à ma communauté.
Mais surtout, j’aime mon travail, car je cherche quotidiennement à démontrer l’intérêt du community management.
Notoriété, viralisation, capital sympathie, CRM sont les maîtres mots de cette fonction.
Espérons qu’un jour nous pourrons y ajouter « ROI ».

Je ne sais point la fonction que j’occuperai dans 10 ans, 5 ans et 2 ans.
Je ne sais point si les réseaux sociaux existeront encore demain.
Mais je sais que mon métier aujourd’hui m’apporte de multiples compétences que je pensais pas acquérir jusqu’à alors.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

One Comment

  1. Merci pour cet article ;). Comme tu le dis si bien, ce métier est génial car on ne fait jamais la même chose (ou du moins on organise nos journées comme on veut).

    Il y a juste une chose qui « m’énerve », ce sont les offres d’emplois. On peut en trouver plusieurs sur le net mais au final combien ont réellement réfléchis à l’intérêt du poste ? J’ai fais plusieurs entretien et une bonne moitié des dirigeants n’avaient pas l’air convaincu par la création du poste (mais bon quelqu’un dans la boite à dit qu’il en fallait un etc …).

    A croire certaines offres, il faudrait pratiquement tout savoir faire.

    Désolé je me suis un peut égaré :). En tout cas continue ton site !

Laisser un commentaire