Les sites web ont-il encore de l’avenir ? #socialmedia #facebook

Voici une question qui risque de faire débat :

Les sites web ont-il encore de l’avenir ?

Certains d’entre vous vont me dire « Oui bien sûr ! » tandis que d’autres vont réfléchir plus longuement…

Afin de trouver la réponse la plus convaincante, il semble nécessaire de vous rappeler quelques chiffres du web français.

Comme vous pourrez le constater, les internautes consultent Internet via plusieurs supports numériques, échangent avec leurs proches, retrouvent des connaissances perdues de vue et surtout, utilisent les réseaux sociaux !

Par réseaux sociaux, j’entends surtout Facebook mais aussi Twitter qui commencent doucement mais sûrement à être adopté par les Français (pas ceux de la comm’ et de la pub, les autres !).
En effet, à ce jour plus de 26 millions de Français ont un compte Facebook. Pour Twitter, la France compte plus de 5 millions d’inscrits.
Selon les professionnels, cet outil de micro-blogging devrait connaître une envolée importante en cette année 2012 puisque les médias classiques (TV et radio) incitent de plus en plus leurs publics à échanger avec les journalistes via ce réseau. Notez également que l’affichage publicitaire (métro, arrêt de bus, et cie) commence à élargir sa stratégie en renvoyant les consommateurs sur les Pages Twitter et Facebook des marques afin de les faire participer à des opérations spéciales.

Quoi qu’il en soit, les réseaux sociaux font désormais partie du quotidien des Français.

Sur Facebook, je partage mes dernières nouvelles.
Sur Facebook, je partage mes photos.
Sur Facebook, je sais ce que devienne mes amis.
Sur Facebook, je me connecte tous les jours.
Mais surtout, sur Facebook, je passe beaucoup de temps ! 

Passer du temps, voilà un argument qui a attiré l’attention des marques.
En 2011, plus de 11% du temps passé sur Internet l’était sur Facebook… Un chiffre qui fait à la fois froid dans le dos et chaud dans le portefeuille !
C’est suite à ces statistiques que les annonceurs (grâce aux recommandations des agences de publicité) ont élargi leurs stratégies digitales à… Facebook !
Rien d’étonnant jusque là.
Facebook, qui comprend la présence des marques sur sa plateforme, propose à ces dernières des Pages dédiées où elles peuvent communiquer des informations précises sur l’entreprise, poster des photos, vidéos, etc.
Peu à peu, le réseau social a élargi les possibilités des marques en leur proposant de réaliser des applications diverses et variées : jeux, boutique en ligne, formulaire de contact, quiz, etc.
Bref, Facebook devient un véritable levier de ventes et de fidélisation pour les clients !

En devenant fan d’une marque, les internautes sont tenus au courant au jour le jour des actualités et bons plans. Quoi de mieux pour inciter à l’achat ?
Mieux encore, les Pages permettent d’interagir avec les clients et des faire d’eux de véritables privilégiés. Prenons pour exemple les marques de luxe mais aussi la célèbre Oasis Fun Page qui tâche de séduire ses fans avec ses mascottes !
D’ailleurs n’oublions pas que séduire passe désormais par l’image

Et que devient le site Internet de l’annonceur dans tout ça ? On se le demande…
Peut-être reste-t-il le support « officiel », l’outil qui permet de bien référencer dans Google et cie et l’endroit où va cliquer l’internaute pour acheter les articles souhaités.
A l’heure actuelle, les agences vous parlent de plus en plus de Facebook que de siteq Internet.

Sur un site, vous ne savez pas qui sont vos « fans ».
Sur un site, vous ne pouvez pas interagir avec vos « fans ».
Sur un site, vous ne savez pas si vos « fans » aiment vos produits.

Bref, Facebook passe honteusement devant les sites Internet. Encore une fois, nous changeons d’ère numérique.

Mais le pire dans tout ça, c’est que Facebook permet aux marques de créer une Page gratuitement (exceptées les applications) !
Combien vous coûte un site ? Plusieurs milliers d’euros pour les plus ambitieux.
Toutefois, Facebook reste un média traditionnel…

…Sans budget pas de visibilité. Pas de visibilité pas de fan.
Sans fan, vous n’êtes rien sur Facebook !

Cette stratégie ne revient-elle pas au même qu’au nombre de visiteurs que vous avez sur votre site Internet ?

En fin de compte, mais surtout depuis 2010, Facebook monopolise l’attention de tous. Mais qui ne dit pas que dans un an ou même six mois Facebook connaîtra une descente aux enfers ?
Le business model de ce réseau social semble plus ou moins fiable au vue des dernières actualités.

C’est pourquoi, il ne faut pas, certes, ignorer Facebook et sa stratégie de marque, mais n’abandonnez point votre site web qui pourrait bien, un jour ou l’autre reprendre le dessus !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

4 Comments

  1. Le Business model de Facebook est en effet très fragile. Facebook est gratuit car, en plus des pubs, les informations que tout les utilisateurs y postent sont considérés comme les « produits de Facebook » et vendues. Un réseau social plus respectueux des libertés individuelles et du droit à la vie privée pourrait pour moi détrôner ce géant très rapidement

  2. D’accord avec Romance, pour moi twitter est beaucoup plus utile que Facebook.
    Bien que le titre m’ai fait très peur, c’est un très bon article auquel j’adhères totalement, surtout sur la fin, pour moi Facebook ne durera pas éternellement ! (les sites web non plus mais à mon avis déjà plus longtemps).

Laisser un commentaire