Pourquoi je blogue ?

Pourquoi je blogue ?

Voici une question que je me pose depuis quelques temps.

Des personnes de mon entourage me l’ont aussi demandés.

Je blogue depuis le 31 janvier 2010. Je blogue parce qu’avant tout j’aime écrire.

Littéraire typique, j’ai toujours eu une attirance pour les mots, l’écriture et la littérature (la grande !).

Ecrire, est une chose que l’on m’a réellement demandé en Maitrise de Lettres, pour la création de mon mémoire de recherche.

J’ai dû créer des centaines de phrases. Nombreuses sont celles qui furent laborieuses.

Un mémoire, c’est faire parler son moi, créer une idée, l’organiser et la justifier.

Bien que ce travail fut intense, je n’ai point été écoeurée de l’écriture, bien au contraire.

A la fin de mon adolescence, il m’arrivait d’écrire des textes et des poèmes. Mes inspirations, je les tirais de mes livres de chevet.

Si on remonte un peu plus loin, fut le temps des rédactions. Un sujet, et imaginer tout un univers. Seul l’enseignant était apte à juger notre travail. Des répétitions, des erreurs de grammaire et de conjugaison, voici les soucis que nous rencontrions souvent.

Puis vint le temps des incessantes dissertations. Problématique, thèse, anti-thèse, synthèse.

Vous constaterez que ma jeunesse fut rythmée par l’écriture de textes, ô certes carrés, mais parfois joliment dits.

Aujourd’hui, grâce au développement fulgurant du web, il m’est encore possible de laisser mes pensées s’évader.

Je considère l’écriture comme un exutoire, un moyen d’évacuer un trop-plein de pensées qui se bousculent dans mon esprit (et ô combien celui-ci cogite souvent !).

Ecrire c’est aussi un moyen de faire passer des messages, des coups de coeur, mais surtout de faire un constat du monde dans lequel je vis.

Souvent, mes proches, mais surtout mes collègues, me demande si bloguer n’est pas trop contraignant. Je leur réponds que « tout est question d’organisation ».

J’écris lorsque j’en ressens le besoin et surtout pendant que mon esprit n’est pas trop occupé.

Je blogue surtout le soir, assez rarement en journée. J’apprécie de poser mes textes sous ma couette, bien au chaud ; ou même devant ma télévision avec Gainsbourg dans les oreilles.

Lorsque j’écris, je n’aime qu’on me dérange. J’ai besoin de rédiger rapidement, afin de ne pas perdre l’idée qui me titille.

Il m’arrive souvent de me perdre dans mes propos. Manque d’organisation, les idées se bousculent, et mon fil conducteur finit par se rompre.

Mais écrire, c’est aussi prendre le temps de s’intéresser aux autres. Lire les blogs, suivre les actualités, réfléchir, observer les gens, rêver pendant son sommeil et imaginer l’avenir.

Bloguer, c’est créer au quotidien.

Mais si ce blog s’enrichit au fil des semaines, c’est grâce aux gens que je rencontre, aux lecteurs qui m’encouragent et surtout à cet amour que je porte à l’écriture.

P.S. : Bienvenue à mon Papa parmi mes lecteurs !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

One Comment

  1. Très belle évocation qui remet l’art du blogging dans ce qu’il était il y a une dizaine d’années. On est passé d’un format très court à une nouvelle forme littéraire qui met en mots les pensées subjectives et organise le verbe par tâtonnements … c’est la possibilité de montrer son esprit sous son meilleur jour dans la rapidité de l’instant.

Laisser un commentaire