Mon blog n’est pas ce que je suis

Etre soi-mêmeJ’ai longuement écrit sur le blog que je n’appréciais pas l’opportunisme.
J’ai longuement répété que je tenais ce blog pour écrire, m’exprimer, réfléchir.
J’ai aussi précisé que je ne tenais pas à dévoiler qui j’étais dans le souci de préserver ma vie privée.

Ce blog ne reflète donc pas la personne que je suis.
Avouez, il est un peu difficile de réaliser son auto-portrait au travers d’un outil informatique.
Bien que certains d’entre vous me disent apprécier ma plume, cette dernière ne reflète pas toujours la personne que je suis.

Les gens, oui les gens qui ne me connaissent pas, me disent parfois que je suis froide, agressive et distance. Et pourtant le bon Dieu sait que je réagis comme cela pour me protéger.
Ne pas se mettre à nu, ne pas montrer qui on est réellement. Ceci est aussi valable sur ce mon blog.

J’admire toutefois la spontanéité de The Green Geekette, The Stage Door ou encore la gaieté de La Dénicheuse.
Des filles comme moi, mais qui ne se posent pas la question suivante : « Vais-je plaire ? Vais-je trouver un lectorat ? ».
Une sorte de pression qu’inconsciemment je m’impose.

Cette peur de décevoir, cette peur de ne pas intéresser. Donner un autre visage tout en restant moi-même.
Douloureux dilemme que ce blog se doit de supporter.

Ici j’écris, mais je me retiens. Pas envie de tout vous dire. Se méfier de ses lecteurs. Se méfier de ceux qui nous lisent.

J’ai toujours été une grande angoissée.
Des expériences de vie qui m’ont fragilisées. Une difficulté à tourner certaines pages mais surtout des doutes omniprésents sur ma personne.

Et surtout cette angoisse d’être seule. Une peur terrible de la solitude. Alors que je ne le suis pas.
Bon, euh, je n’aborderai pas la question amoureuse ! ^__^ Pas de prise de tête, les copines sont toujours cé-li-ba-taires.
Mais cette fichue pression que vous mettent les parents. Je pense que je ne suis pas la seule à subir cela, non ?

Bref, il m’est difficile de tout dévoiler, montrer qui se montre derrière ces articles.
Rencontrer des lecteurs ? Oui ça m’arrive, mais surtout les blogueurs (Coucou à tous d’ailleurs !).
Echanger, se rassurer, se dire qu’on est chouettes. Heureusement qu’ils sont tous là.

Le temps qui passe.
Plus de trois ans.
Plus de trois ans que j’occupe mes soirées et week-end à vous parler de mon « moi » et de ses découvertes.
Trois ans que ce blog m’ouvre aux gens, à la culture et aux opportunités.
Mais trois ans aussi que je rencontre des gens intéressés, opportunistes et manipulateurs.
Trois ans que je suis un peu plus méfiante (du moins je l’essaie).

J’ai toujours cette mauvaise impression que les gens vont me juger sur ce que j’écris. Et pourtant, cela n’est nullement arrivé.
Peur de faire rire, peur des ricanements et des moqueries.

Et pourtant, il semble que je fidélise mes lecteurs, doucement mais sûrement.

Bref, mon blog n’est pas ce que je suis.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

3 Comments

  1. Je blogue depuis presque 7 ans, et longtemps, très longtemps, je me suis « cachée » derrière le blog. Cela ne m’a pas empêchée de faire de chouettes rencontre, mais le seul et unique sujet de mon blog était Paris. Je ne me livrais jamais, je ne dévoilais rien… Et puis je suis tombée enceinte, et là, ça a été comme une révélation. Certes, je voulais continuer à parler de Paris, mais aussi de ma vie de maman, de femme active, de parisienne… Alors j’ai ouvert un nouveau blog, qui me ressemble. Il m’aura fallu six ans et un petit bébé pour changer.

  2. Ton article m’a touché. Comme toi, je suis une éternelle angoissée, comme toi le regard des autres sur moi a été longtemps important, comme toi je tiens un blog. Ceci dit, je pense que l’écriture doit permettre de se libérer. Il faut oser se lâcher. On n’écrit pas pour soi, on écrit pour les autres. Malgré tout, j’ai fait le pari de me mettre en scène jusqu’au bout dans mon blog, en constituant un personnage même s’il est fortement inspiré de ma vie. Je ne te dis pas ça pour parler de moi. Mais simplement pour te dire que la retenue dans l’écriture n’est pas forcément salvatrice… donc lâche prise. et fait toi plaisir ;)

Laisser un commentaire