Blogueurs opportunistes. Stop. Merci.

Stop. Blogueurs opportunistes.Il y a quelques temps, j’écrivais des articles sulfureux sur les blogueurs.

Un ras-le-bol.
Un ras-le-bol des gens jaloux. Des gens qui envient vos soirées, vos cadeaux. Et des gens qui envient votre vie, parfois.
Des gens qui veulent bloguer (quand ils arrivent) pour jouer au pique-assiette et être inondés de cadeaux en tout genre.
Des gens qui vont piquer une crise car ils ne sont pas invités à la dernière soirée de Pamplemousse ou à l’avant-première de Cerise.

Excuse-moi ! Excuse-moi, mais je ne demande rien, je ne harcèle pas les marques pour être invitée. Je n’envoie pas d’e-mails parfois virulents pour faire remarquer que JE suis LA blogueuse de LEUR soirée.

Cher blogueur, tu n’es point UN élément essentiel dans la communication des marques.
Cher blogueur, t’inviter coûte cher pour les entreprises. Et ces dernières ont encore du mal à comprendre l’utilité et la rentabilité des opérations blogueurs. Vois-tu ?
Si une agence de publicité ou une marque fait le choix d’inviter telle ou telle personne, c’est qu’elle a sûrement une stratégie à suivre.
Un annonceur peut très bien souhaiter cibler un public en particulier et non ses habituels clients. D’un côté, logique, non ?
Attirer les prospects et les transformer en clients, c’est un peu les objectifs marketing d’une marque. Je me trompe ?

Excuse-moi ! Excuse-moi aussi si je suis parfois invitée pour des opérations qui ne concernent pas les thématiques principales de mon blog, mais plutôt les domaines connexes.
Je travaille dans la publicité. On me demande d’être créative, curieuse, ouverte d’esprit et éclectique.
Ecrire me permet tout cela. Mais j’ai besoin de provoquer les rencontres, les découvertes et les échanges.
Je remercie donc tous ces annonceurs qui prennent le temps de s’intéresser à mon univers pour me faire découvrir le leur…

Il y a trois ans, lorsque l’agence Heaven m’a invité pour une opération Samsung Navibot, je me souviens parfaitement de ne pas avoir osé y aller.Ecrire grâce au blog
Timidité oblige. J’avais un peu peur. Peur d’être isolée. Je ne connaissais pas les gens, les organisateurs, les blogueurs.
Je n’ai pas vraiment regretté. C’est le métier qui rentre, me dit-on souvent.
J’ai bien sûr accepté de communiquer sur le Navibot sans la quelconque contrepartie. J’insiste, sans contrepartie.
Le produit m’intéressait, la marque aussi, alors j’ai participé à la communication, ne serait-ce qu’un peu, certes.

Sur mon blog, vous constaterez que je ne parle pas UNIQUEMENT de mes soirées et opérations spéciales.
Je tente de varier les sujets, pour ne point vous lasser.
Je tente de parler de ce qui me plait, de ce qui compose ma vie.
Bref, je tente d’être moi-même.

On oublie trop souvent l’origine du mot « Blog ».
Contraction de « Web » et « Log », soit « Journal sur Internet ».
Journal intime, j’ai envie de dire.

Plus jeune, je lisais de nombreux blogs. Des personnels, sans marques.
Mais avec l’explosion identitaire sur le web, les individus sont plus discrets, plus méfiants.
Certains internautes fermaient leurs blogs. Lassitude, manque de temps ou trahison.

Mais, au moins, les gens écrivaient sans être sponsorisés par les cadeaux des marques.
Les gens étaient eux-mêmes, les gens se confiaient.
Le blog était alors un confessionnal.

Puis j’ai découvert des blogs plus « grand public ».
Gamon girls, que j’avais noté dans mon petit carnet. Oui, chers lecteurs. Sandrine fait partie de mes lectures depuis bien longtemps. :-)
Et puis d’autres, et encore d’autres. Des marques ? Un peu, mais il y avait encore cette candeur que je retrouve de moins en moins lors de mes lectures.

Je ne dis pas que mon blog représente la personne que je suis.
Je ne dis pas que je ne suis pas sponsorisée par les annonceurs.
Mais j’essaie de rester subjective dans mes écrits, mes articles et mes pensées.

Et puis finalement, un blog sans personnalité est-il vraiment un lieu d’écriture ?
L’écriture n’est-elle pas un travail de la pensée ? Un travail de réflexion ?

Grâce à ce blog, j’ai rencontré des personnes extraordinaires.
J’ai aussi eu des opportunités professionnelles (Merci Bob).
Mais surtout, ce journal m’a permis de m’exprimer, de laisser libre cours à ma créativité et d’apprendre à être moi-même.

Merci.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

5 Comments

  1. Bravo pour ce coup de gueule que peu de personnes osent faire !
    Mon blog m’a permis aussi de faire des soirées etc .. mais il m’a surtout permis de trouver un taf et d’exprimer ce que j’avais envie de dire et que je n’arrivais pas a faire tout haut … manque d’assurance a l’époque .

    Les marques sont aussi venue a moi avec des contreparties souvent mais que je declinais ! Quand j’aime une marque ou un produit, j’estime que je n’ai pas besoin de cadeaux ou autres pour en parler . J’en parle !

    Enfin tres joli article dans tous les cas ! Et je suis heureuse de te lire toutes les semaines !

    • @Farfadette : Je suis ravie de pouvoir te compter parmi mes fidèles lectrices. :-)
      Même chose pour moi, ce sont les marques qui me contactent. Je ne vais pas te cacher qu’en ce moment je suis contactée pour un peu tout et n’importe.
      J’étais un peu trop gentille, je disais Amen à tout, mais là je pense que je vais commencer à trier. :/

  2. Je ne comprenais pas ta réaction jusqu’à aller voir ta catégorie « soirée » sur ton blog.
    Et bien je comprend mieux quand je vois que le monde dont tu parle ici même n’est pas le même que dans celui du jeu-vidéo, celui que je connais.
    Entre collations et repas il y’a une grande différence et je comprend si certain te jalouse car pense pouvoir mieux faire comme bien souvent de nos jours …
    Enfin je connais un peu ce phénomène même si c’est moindre dans le jeu-vidéo :)

Laisser un commentaire