Ce qu’il faut que je fasse avant la fin du monde

La fin du monde, tout le monde en parlait il y a un an. Aujourd’hui plus rien. Le monde s’est tue dirait-on.

En Europe, la fin du monde on en rigole, aux Etats-Unis, on y croit dur comme fer.

Quant à moi, je n’y crois point. On nous aurait déjà averti à l’heure qu’il est.
Mais avec tout ce qui se passe en ce moment, on pourrait à nouveau se poser la question « La fin du monde approche-t-elle ?« .
J’ai presque eu peur aujourd’hui en regardant le reportage de 13h15 sur France2.

« L’Homme est fou » ai-je envie de dire.

Mais s’il restait quelques semaines avant la fin du monde, il me resterait une masse de choses à faire que voici.

  • Passer mes Galops 6 et 7. Ultra important pour confirmer que je me considère comme une cavalière confirmée.
  • Faire plaisir à mon estomac et mon moral en mangeant du Nutella, des bonbons qui piquent, du chocolat bien sucré, du saucisson, des frites et de la Tropézienne.
  •  Changer mon thème WordPress que mes yeux n’ont plus envie de voir.
  • Galoper à dos de cheval sur la plage.
  • Retourner à Disneyland Paris (il serait temps !).
  • Aller à Bordeaux, Lille, Bruxelles, Trouville, Toulouse… Mais aussi en Suède, Russie, Angleterre, Islande.
  • Prendre rendez-vous dans un institut de beauté pour un vrai massage du dos.
  • Acheter un appartement parisien.

Ma liste est courte. Superficielle même. Et pourtant, ce sont des choses que je ne prends pas le temps de faire aujourd’hui.
Non pas parce que je ne le souhaite pas, mais parce que je me prive.
La génération Y n’est pas celle des années 80 où on avait la vie devant soi.
On a peur d’aujourd’hui, de demain, du futur.
On ne s’engage pas et on pense à soi. Un peu trop peut-être. Tellement qu’on s’oublie.
On se noie dans un monde où on pense ne pas avoir sa place. Alors que si car nous sommes l’avenir de demain.

Monde de brutes, monde de crise, monde d’incompris.

La fin du monde, en fait, elle est déjà là.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

Laisser un commentaire