Le blog, 4 ans après.

Il y a 4 ans, jour pour jour, j’achetais le nom de domaine « Geekeriesdefilles.com ».
Une copine blogueuse qui avait trouvé le nom. On devait travailler ensemble sur ce blog, je me souviens. Puis, pas d’issue. J’ai donc géré Geekeries de filles seule.
Un blog sur les nouvelles technologies, je me souviens.
Acheter le nom de domaine, acheter l’hébergement, installer le CMS. Des souvenirs un peu douloureux, mais l’histoire a été rapidement bouclée.
Puis, inscrire le blog dans les annuaires. Partir à la découverte des autres, les commenter, échanger, les contacter.
J’ai découvert la blogosphère.
Puis, j’ai commencé à recevoir mes premiers communiqués et dossiers de presse. Des idées d’articles, bonne idée. Puis, les premières invitations et rencontres ont pointées leur nez.
Des sorties, de plus en plus, mais aussi de l’écriture de plus en plus.

Voilà 4 ans que je passe mes fins de dimanches après-midi vautrée dans le canapé, devant la télévision ; un thé accompagnant mes rédactions.
Un fond sonore, faire passer le temps et m’inspirer. Tel est le rôle de cette TV Sony Bravia qui orne mon salon.
Organiser mes idées, programmer, recherche des illustrations, je ne compte pas les heures passées sur ce blog.
Et pourtant, j’ai fini par prendre le rythme. Ecrire régulièrement, plusieurs fois par semaine. Essayer d’apporter de la créativité, des idées à mon lectorat.

Parler de ce blog, à des amis, puis la famille. La peur d’être jugée, d’entendre que « C’est dangereux ». Puis, échanger sur mes billets, ma rédaction.

Mais surtout, écrire pour m’améliorer, trouver mon style, un style qu’aujourd’hui j’apprécie. Faire passer les émotions, j’y travaille encore. Ce n’est guère évident. Ecrire est un métier, c’est vrai.

J’espère que j’écrirai encore dans 4 ans. C’est une drogue, on ne peut plus quitter la spirale. C’est un investissement que de se confesser ; mais aussi un merveilleux outil d’expression.

Le blog a beaucoup évolué en 4 ans. Parler de tout, de rien, de ma vie, de moi. Trouver un sens, une orientation qui vous convienne. Dites-le moi.

Merci d’être ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Les garçons et Guillaume, à table ! » Merci.

les garcons et guillaume a tableLe paysage musical français me lasse. Plus de talents, plus de nouveautés.
Par contre, je suis fière de nos acteurs français. Des bons, des vrais, des authentiques.
Il y a eu Marion Cotillard, Audrey Tautou, Mélanie Laurent, Romain Duris, Fabrice Lucchini ou encore François Cluzet au hit-parade.
Puis il y a ceux qu’on voit moins, ceux de la Comédie Française. Isabelle Adjani et Denis Podalydès notamment. Et aujourd’hui, c’est Guillaume Gallienne dont on parle.
Certains d’entre vous l’auront vu dans « Sagan », d’autres dans « Fanfan La Tulipe ».
Puis en 2013, il nous surprend avec son premier long-métrage « Les garçons et Guillaume, à table ! »

Synopsis
Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

Vous l’aurez compris, « Les garçons et Guillaume, à table » c’est le récit autobiographique d’un jeune homme à la recherche de lui-même, de son identité sexuelle. C’est aussi l’histoire d’une relation fusionnelle entre mère et fils.
Un sujet d’actualité aussi.
Un film fin, humoristique et plein d’optimisme.
Un protagoniste considérée comme une fille, pas tel qu’il est réellement. Une féminité imposée, en fait.
Puis la découverte de l’autre, masculin et féminin.
La recherche de son moi, une clef que l’on ne trouve que par soi-même.
Puis une conclusion déclarée par des mots sincères, qui vous serre le coeur.
Guillaume Gallienne a réussi. Vivement son prochain film.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’Islande ? Oui, un jour.

Il est temps pour moi de continuer à vous faire découvrir mes envies de voyage.
« Le Nord je préfère, oh non le Sud ». Nord et Sud me tiraillent chacun de leur côté.
Chaleur et exotisme pour l’un, paysages verdoyants et désertiques pour l’autre.
Mon cœur balance. D’ailleurs, il va m’être difficile de choisir ma destination de vacances pour cet été. Et pourtant, j’ai toujours rêvé de partir à la découverte du Royaume-Uni mais aussi de son voisin, l’Islande.
Si ma mémoire est bonne, il me semble que j’ai commencé à m’intéresser à ce territoire lorsque je travaillais des chevaux islandais. Je me souviens encore de leur gentillesse, de leur tête amicale mais surtout du tötl, allure propre à ces équidés.

Islande Islande

Mon mot d’ordre est donc, pour ces prochaines années, d’organiser un voyage en Islande.
Ce que je prévoirais ? Randonner parmi les deux cents volcans du pays, profiter d’un bain à 40° après de longues journées de marche, mais aussi écouter la faune ornithologique.
Hiver ou été ? Certes, la plupart d’entre vous me diront « Eté », mais l’Islande doit être aussi belle durant les mois hivernaux.
Côté gastronomie, ça je n’oublie jamais, je serais curieuse de goûter le kaviar, le hardfiskur ou même les flatkokkur.
Bien sûr, je prendrais également le temps d’agrandir ma collection de timbres. Il parait que ceux des Islandais sont magnifiques !
Mais surtout, aller en Islande, c’est pour moi l’occasion de découvrir un autre bout de Terre, d’autres personnes et une autre mentalité. Profiter davantage des couchers de soleil, des paysages aux couleurs inédites et de m’endormir sous un silence d’or, au coin du feu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A la découverte de la Russie… #Concours

Non non, je ne pars pas en Russie et je ne vous fais pas gagner un voyage pour cette destination. Ne rêvons pas trop !
Je pense déjà en avoir déjà parlé, mais j’ai toujours été attiré par la Russie, pays que j’aimerais visiter. Immensité, Grand Blanc et Vodka sont les termes qui la caractérisent. J’en ai, certes, une image un peu caricaturé mais je me suis promis qu’un jour j’y mettrai les pieds. Reste à trouver le voyagiste adéquat. :-)
Et pourtant, sachez que la Russie s’installe quelques jours en Ile-de-France, dans la ville du Kremlin-Bicêtre.
L’événement ? Le festival de cultures russes et russophones, RussenKo. Cette 5e édition aura lieu du 24 au 26 janvier 2014… C’est donc bientôt !
Pour ma part, je suis notamment intéressée par la découverte de la gastronomie russe. Oui je suis une gourmande. :-) Je pense notamment à la table ronde traitant du sujet suivant : « L’avenir de la cuisine russe est-il dans son passé ?« . Il y a aussi l’Association Les Amis de l’Oural qui se feront un plaisir de vous faire déguster leurs spécialités.
Puis il y a la musique, écouter la musique classique folk ou même le Quintette tchalik qui interprétera, entre autres, Chostakovitch et Prokofiev.
Reste à faire un détour dans l’univers cinématographique et littéraire. Découvrir la société russe via le nouveau cinéma, écouter la poétesse Tsvetaeva et faire connaissance avec l’oeuvre de Dimitri Bornikov mais surtout avec sa Langue sous tension.

Pourquoi je vous en parle ? Parce que j’ai la chance de vous faire gagner deux entrées valables les 3 jours, qui seront à retirer à l’Hôtel de ville du Kremlin-Bicêtre.
Comment gagner ?
Il vous suffit de twitter le message suivant, et d’être résidant en Ile-de-France :
Je m’évade en Russie avec @filleduweb et @russenko ! #concours http://bit.ly/1aRmeas

Les participations seront valables jusqu’au 20 janvier minuit.

Pour obtenir plus d’informations sur le festival, cliquez ici.

Allez, évadons-nous quelques instants dans les paysages russes !

Russie

Russie

Russie

Russie

Rendez-vous sur Hellocoton !

*2014*

2013 s’est achevé dans la précipitation, dans la rapidité.
2014 commence plus ou moins sur les chapeaux de roue. Un réveillon qui s’est terminé à 5h du matin. Un retour à Paris dans les huit heures qui suivent, puis la grippe qui a pris la relève. Bref, j’ai l’impression d’avoir passé ces premiers jours de janvier uniquement chez moi. Arrêt maladie oblige.
L’an dernier, il y a eu beaucoup de changements, et il risque d’y en avoir encore cette année. Paris est déjà une ville qui bouge ; mais en plus de ça j’ai un entourage qui évolue.
Elle va rentrer dans la vie d’adulte, d’autres s’en vont, peut-être que d’autres vont revenir. Je vais également fêter mes 5 ans de vie parisienne. OMG, que le temps est passé plus que vite. Il y a 5 ans je prenais baskets et sac à dos pour arpenter les rues parisiennes, aujourd’hui je me sens un peu blasée, usée par cette ville. Le monde peut-être, trop de monde. L’impression de trop la connaître, de faire incessamment les mêmes choses, aux mêmes endroits.
Mais heureusement, une envie de voyage est née en moi. Je réalise ainsi qu’il n’y pas que Paris et la Provence dans ma vie. Destinations prochaines : Genève et une destination lointaine. Mais je reparlerai de ceci plus tard…
Le temps passe et j’ai parfois l’impression de ne pas donner de sens à ma vie. Peut-être ai-je la mauvaise habitude de me poser trop de questions.

Philosopher peut rendre fou, ai-je envie de dire. Je vis trop en fonction des gens et de leurs pensées. Je n’arrive pas encore à être moi-même, à être telle que je suis. HELP. On me dit que cela viendra avec le temps, je veux bien le croire.
Et puis il y a l’amour, celui que je n’ai encore rencontré. Le vrai, le sincère. Là aussi on me dit qu’il tapera à ma porte, sans quoi que je fasse. On verra ce qu’en décide le temps.

Mais pour avancer, il faut des projets, des résolutions.
-Faire les soldes
-Maintenir les séances de sport
-Profiter de Paris et de ses expos, surtout
-Aller vers les autres, oui mais c’est dur
-Prendre le temps de faire les choses
-Dormir, encore et encore, certains n’y arrivent pas
-Bloguer sérieusement et régulièrement
-Parler de moi, un peu plus
-Retourner le voir pour prendre soin de moi
-Ranger, toujours ranger mon appartement (rassurez-vous il est quand même correctement en ordre !)
-Etre agréable, toujours plus
-Arrêter de me plaindre (c’est vrai je le fais déjà moins)
-Vaincre ma timidité, ne plus avoir peur du jugement, surtout à mon âge
-Maîtriser mes émotions, dire ce que je pense, calmement
-Profiter de la vie. On mourra à tous à la fin de toute façon
-Dire je t’aime

Oui des résolutions ça en fait ! Mais elles me permettent d’évoluer, dans le bon sens, je pense. Et puis il y a ces blogueuses dont je continue à suivre les aventures. Elles avancent comme elles peuvent, comme moi.
Puis il y a ce blog, qui va bientôt avoir 4 ans. Un grand garçon dis donc. Je ne pensais pas qu’il aurait encore existé. C’est le temps, peut-être, qui a tout bousculé.
4 ans d’écriture, 4 ans de mise en ligne, 4 ans de rencontres et surtout 4 ans à lire des dossiers de presse. ;-)

Allez, 2014 commence plutôt bien, voyons le positif.

Rendez-vous sur Hellocoton !