MIX, les salades gourmandes à déguster au boulot !

Salade MIXLe midi, au travail, je prends toujours le temps d’aller déjeuner à la cantine avec les collègues.

La pause dej, pour moi, elle est sacrée ! Je préfère perdre une heure à manger un plat équilibré qu’engloutir un sandwich en express !

Il existe toutefois des entreprises, telle que MIX, qui proposent des plats prêts à consommer. Non, je ne vous parle pas des sandwichs emballés sous vide que vous trouvez dans tous les supermarchés mais de mets dont les ingrédients sont méticuleusement choisis.

Pour la petite histoire, Mix est un nouveau concept de produits arrivant sur le marché de l’agroalimentaire. La marque propose des recettes de salades  et de plats chauds pour tous les goûts et prêts à déguster pour la pause dej’.

Au total, vous pourrez découvrir 19 spécialités accompagnées d’emballages simples, colorés et pratiques.

Mais passons à la pratique ! Pour ma part, j’ai eu la possibilité de tester les salades « Snacking ». Je l’avoue, je doutais un peu de la fraîcheur des ingrédients, mais surprises, les plats étaient juste par-faits !

Les salades contiennent bien entendu une sauce au vinaigre balsamique et à l’huile d’olive à part dans une petite bouteille en plastique. Pas besoin donc de prévoir cela à l’avance.

Côté quantité, cela suffit amplement si vous disposez d’un encas supplémentaire. Si ce n’est pas le cas, je pense que le contenu devrait être un peu plus important. Oui, la sportive que je suis a bon appétit ! :-)

Bref, les salades Mix conviendront à toutes celles qui ont peu de temps entre midi et deux ou à celles qui ont ce besoin incessant de courir les boutiques ! ;-)

Les salades Mix sont disponibles dans tous les supermarchés de France depuis avril 2013.

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les box Eat your Box d’avril et mai 2013

Eat your box - Avril 2013Je vous l’avoue, je suis une blogueuse gâtée !
Alors que j’avais récemment gagné la Box Eat your box du mois de mars 2013, voilà que la société en personne m’a gentiment offert la Box du mois d’avril.
Comme à mon habitude, je me suis jetée sur la sucrerie, qui était, cette fois-ci, une délicieuse tablette de chocolat bio lait noix de coco fabriquée par Cemoi.
Comme vous pouvez le constater sur les deux photos (oui, c’est pour vous mettre les papilles en ébullition !), j’ai eu droit à un assortiment de deux sachets d’épices de mélange italien, une huile d’olive à la mandarine d’Oliviers&Co, une moutarde aigre-douce fabriquée par Kühne, un pâté de porc fermier maison (miam miam !), un sel liquide de Flamant vert (oui ça existe !), des biscuits coeur aux noisettes et une eau de vie mirabelle de Kapsi.
J’ai un coup de coeur particulier pour l’huile d’olive, le sel liquide ainsi que l’eau de vie. Des produits originaux que je ne consomme pas régulièrement ! Heureusement que Eat your box livre avec ses colis un petit livret détachable contenant des recettes pour utiliser au mieux vos mets.Eat your box - Avril 2013 Par exemple, l’eau de vie à la mirabelle sera parfaite pour parfumer vos desserts, le sel liquide pourra être consommé avec tout vos plats, mais il a la particularité d’apporter 80% de sodium en moins. Et l’huile d’olive à la mandarine accompagnera aussi bien vos plats salés que sucrés.
Bref, avec Eat your box, vous disposez, et découvrez, des produits originaux qui changeront votre quotidien culinaire. :-)

Concernant la Box de mai 2013 vous y trouverez les surprises suivantes :

Eat your box - Mai 2013

Un contenu, une fois de plus, fort sympathique ! J’aurais d’ailleurs bien craqué pour la préparation pour Sablés bretons et le mélange Gourmet baker.
Allez, craquez pour Eat your Box ! Rendez-vous ici. ;-)

Produits offerts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les communautés de marques existent-elles vraiment ? #socialmedia

Ou plutôt… Les marques auraient-elles des fans sans les réseaux sociaux ?

Vous avez quatre heures ! :-)
Blague à part, je vais en quelques lignes tâcher d’exposer mes idées, mon avis et ma conclusion.

Avant les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram et cie., il y avait les forums.

Sur les forums, on pouvait aborder tous types de sujets : beauté, mode, conseils, musique, cinéma, stars, etc.
Bref, les forums étaient alors envahis par des nerds (bon, j’exagère un peu), mais par des internautes, qui à l’époque, maîtrisaient bien cet outil qu’était Internet.
Des forums, oui j’en ai fréquenté, sûrement comme beaucoup d’entre vous qui me lisent. Des forums sur les stars et les chevaux, principalement. :-)
Des forums, oui, mais les marques n’étaient pas le centre principal de discussion. Les gens parlaient de tout et de rien.
Il était quand même rare que des discussions soient lancées autour de produits divers !

Les communautés des marques existent-elles ?

Mais notons, cependant, que les artistes ont toujours suscité un engouement « naturel » sans que ces derniers ne fassent quoi que ce soit. Sites, blogs et forums fleurissaient tous les jours à leur effigie. Mieux encore, l’univers des jeux vidéo donnaient vie à de véritables communautés, qui étaient alors gérées par les fans eux-mêmes.

Jusqu’ici, pas de marques de grande consommation dédiées sur les forums.

Les internautes appréciaient, à cette époque, échanger entre eux, donner leur avis sans être soumis au discours des marques. D’ailleurs, si certaines d’entre elles osaient s’immiscer dans les communautés, les modérateurs n’hésitaient pas à les bannir de leur support ! Les marques étaient alors vues comme de véritables spams.

Et puis les premiers réseaux sociaux ont commencé à fleurir sur le net. On pensera alors à MySpace sur lequel les artistes en personne lançaient leur Page officielle. E-Réputation oblige. La proximité avec le public était désormais réelle.

Et puis Facebook et autres géants du même genre sont arrivés dans la course.
On dit que Facebook a peu à peu remplacé les forums. Les internautes avaient, en effet, la possibilité de créer des groupes de discussion pour échanger entre eux.
Et puis le n°1 des réseaux sociaux a continuer d’évoluer… pour lancer les « Pages de fans ».
Bien entendu, on pouvait être fan de tout : chevaux, chats, chiens, chanteurs, comédiens, films et marques diverses.

Réseaux sociaux et marques

Oui les marques ont à ce moment-là commencées à entrer en jeu.
Je ne pourrais vous dire quelle fut la première marque à avoir sa Page Fan, mais le phénomène provient sûrement des Etats-Unis.
Les internautes, en personne, n’hésitaient à lancer les Pages de marques.
Malheureusement, les responsables marketing des grandes entreprises, ayant pris conscience du phénomène, se sont précipités pour reprendre la main sur ces Pages Facebook !
Discours calculé, produits mis en avant et avis des internautes contrôlés. Bref, une liberté d’expression soumise sous condition sur Facebook et les autres.

Et puis, on a pu acheter des fans. La course aux fans, souvenez-vous. Et puis il y a eu l’engagement. Des méthodes parfois schizophrènes pour pousser les internautes aux J’aime, Commentaires, Retweets, Clics et Partages.
Bref, les marques ont désormais envahis le quotidien des utilisateurs des réseaux sociaux.
Rappelez-vous, Facebook est un réseau qui se voulait, à l’origine, un lieu d’échange entre étudiants…
Rentabiliser le réseau social, gagner en puissance entend-on régulièrement.

Mais avouons une chose, l’humain est-il naturellement fan d’une marque, quel que soit le secteur d’activité ?
L’humain n’est-il pas pousser à aimer une entreprise ?
Soumis à la publicité à longueur de journée, l’internaute fini par être poussé aux clics. C’est sans compter les pseudo-recommandations d’amis. Bref, le lien social vous dit-on.
Avouez, allez-vous être fans de votre propre volonté de Fleuro Chontmi ou Caco Lalo ?

Alors c’est vrai, du contenu inédit, des photos et vidéos délirantes, ou encore des jeux-concours à gogo, les marques ont trouvé vosLes fans et les réseaux sociaux failles pour vous faire adhérer à leur communauté.
Cependant, la question qui est (encore) en suspend est : ces fans deviennent-ils des clients ? Ces fans que vous achetez consomment-ils vos produits ou vous suivent-ils pour vos jolies photos ?
Certaines entreprises investissement des milliers voire des millions d’euros dans l’animation de leurs communautés. Y ont-elles un véritable intérêt ? Ne sont-elle pas poussées à le faire parce que leurs concurrents le font ?
Mais surtout, ce matraquage ne finit-il pas par lasser les « fans » ? En effet, n’avez-vous pas déjà quitter la communauté d’une marque à cause des publications trop régulières, trop envahissantes ?

Ainsi, malgré le travail méticuleux des marques pour attirer les internautes, je ne pense pas que les communautés dites « naturelles » existent réellement. J’exclue bien sûr les regroupements autour des artistes comédiens qui, eux, dérivent dans le fanatisme.
Par conséquent, nous ne savons pas comment évolueront ces Pages Fans, ce que feront les marketeux de ces fabuleuses bases de données…

Dites, vos fans sont-ils vraiment fans de vous ? :-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Facebook ou l’art de raconter l’Histoire

Léon VivienAvant il y avait les livres et les cassettes vidéo. Aujourd’hui il y a Facebook et Léon Vivien.

Avant, en cours d’histoire, on s’ennuyait parfois.
Avant, en cours d’histoire, on relisait dix fois les mêmes documents. Ces documents qui manquaient parfois d’authenticité et d’interactivité.
Ce n’était pas toujours évident de saisir le message d’une photographie ou d’un texte historique.
Pourtant, aujourd’hui, les jeunes ont cette chance d’avoir des outils de communication instantanés. Oui, je pense à Facebook, qui au-delà d’être une communauté d’échanges, permet à la jeune population de découvrir l’Histoire avec un grand H.

Bien sûr je pense à la Page Facebook Léon Vivien créée au mois d’avril 2013 par le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux avec l’aide de l’agence DDB. Une belle opération de communication qui s’achèvera fin mai malheureusement.

Sur cette Page Facebook, que trouve-t-on ? La vie de Léon Vivien (personnage fictif), instituteur de 29 ans mobilisé pendant la première Guerre Mondiale.
Son contenu : des témoignages, des photos, des documents divers et surtout des moments de vie. Poignants parfois, provenant de sources fiables, directement puisées par le musée de la Grande Guerre.
Transmettre une histoire, une histoire de la Grande Guerre. Sensibiliser pour toucher le grand public.
Pari réussi puisque 9 866 personnes parlent actuellement de la Page.
Et puis des internautes qui aiment, partagent et commentent chaque publication. Un véritable intérêt pour ce journal intime du XXIe siècle.

Chaque jour, les internautes en apprennent un peu plus sur la vie de Léon, son quotidien et ses moments de guerre.
Dommage toutefois que l’histoire s’interrompe fin mai.
Espérons ainsi que certains prendront la relève. La relève pour garder un souvenir de notre Histoire.

Mais il faut se poser la question suivante : quel outil aurait été Facebook pendant la première Guerre Mondiale ?
Un journal intime où vos amis en guerre auraient pu vous laisser des messages, des photos ?
Un outil de propagande où des soldats heureux se montraient en premier plan de champs de guerre dévastés ?

Quoi qu’il en soit, sans que nous nous en rendions vraiment compte, Facebook est aujourd’hui un support où l’humain écrit son histoire, mais aussi celle de sa génération.
Facebook est désormais un précieux document qui présent l’Homme du XXIe siècle, l’homme qui étale sa vie à tout va.
Mais après tout, la confession n’a-t-elle pas toujours existé ? Combien sont-ils tous ces humains à avoir écrit mémoires, confessions, journaux intimes au public ?

Aujourd’hui l’homme dévoile des moments de vie, des moments uniques et marquants.
Au fond, c’est la manière de communiquer qui a évolué.

A méditer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Alcatel et son One touch star ? Je valide !

Alcatel One Touch Star

Il y a bien longtemps, non pas dans un pays lointain, mais dans des temps éloignés, je possédais un Alcatel. Il a été mon compagnon 18 mois, jusqu’à ce que je le remplace par un Nokia. Oui, c’était la grande mode à l’époque ! :-)

Mais voici quelques semaines que le fabricant a lancé le One touch star, mobile équipé de l’OS Android, que j’apprécie tout particulièrement.

Petit et léger, le dernier bijou d’Alcatel possède les mêmes fonctionnalités que ses concurrents.

Ecran tactile capacitif équipé de la technologie AMOLED, processeur Double Coeur 1 GHz, appareil photo de 5 mégapixels et son HD, le One touch star séduira les amateurs de nouvelle technologie cherchant à acquérir un téléphone performant et discret.

Côté design, ce mobile dispose d’une coque en aluminium brossé. Quatre coloris sont à ce jour, disponibles : Silver, Gun Grey, Blanc et Cranberry Pink. J’avoue avoir un petit coup de coeur pour le Cranberry Pink ! ;-)

L’écran, quant à lui, occupe la quasi largeur du téléphone pour un confort maximal. Le One touch star a également tout mis en oeuvre pour une luminosité et une netteté de qualité. Notez d’ailleurs que ce mobile compte une sensibilité tactile hors norme. En quelques secondes, vous accéderez aux fonctionnalités souhaitées.

Pour une performance exclusive, la version double SIM proposée par Alcatel, vous permet de distinguer les numéros personnels des professionnels, mais aussi les appels locaux et internationaux.

Et bien sûr, pour les accros aux réseaux sociaux (comme moi), les applications Twitter et Facebook sont déjà implantées sur le mobile !

Envie de vous offrir ce téléphone, je vous donne rendez-vous sur www.alcatelonetouch.com pour le commander !

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !