Un pays où les cupcakes sont rois

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur la génération Y

Je suis une Y. Ou plutôt une nana au regard perdu dans son smartphone, naviguant entre les e-mails, Twitter, Facebook et des milliers de photos.

Je suis une nana ultra-connectée. Je suis informée en temps réel.
Je suis en contact quotidiennement avec mes proches. Je sais presque tout de leur vie.
Je sais désormais qui sont leurs amis, ce qu’ils font, ce qu’ils mangent, à quelle heure ils se couchent.
Je sais aussi s’ils sont connectés en même temps que moi ou pas.
Bref, je suis une Y comme les autres.
La génération Y, c’est aussi celle qui passe ses journées devant les écrans : smartphone, ordinateur, télévision et liseuse électronique.
On lève la tête de temps en temps, pour dire bonjour, aller manger ou parler (oui ça nous arrive encore).

La génération Y, c’est aussi celles qui se passent difficilement des nouvelles technologies.
Elle ne comprend pas non plus pourquoi les parents ont tant de mal s’y mettre.
Une autre mentalité vous dit-on.

Quand on fait partie des Y, on est ambitieux. On a presque peur de rien. On espère juste avoir un boulot stable et pouvoir finir le mois correctement.

Nous les Y, on est pas la génération des années 80. L’insouciance on ne connaît pas, le plein emploi encore moins.
L’amour ? Encore un autre sujet.
Individualiste, trouver chaussure à son pied devient un véritable combat. Mais heureusement qu’il y a le web pour s’evader .

Bref, on est gens virtuels.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un blog pour écrire, pas pour les cadeaux !

Je blogue parce que j’aime écrire. Cela, je l’ai déjà dit maintes fois.

Je blogue parce que j’ai besoin d’écrire. Je suis une littéraire (qui fait du marketing), ne l’oubliez pas.
Un jour j’ai eu envie d’écrire, pour de vrai. Alors j’ai lancé ce site. Sous Joomla d’abord, puis j’ai migré vers WordPress.
J’écrivais alors de nombreux articles sur le web, l’iPhone et ses applications, les sites Internet. Puis, vu que #jesuisunefille j’ai élargi ma ligne éditoriale.
Il m’arrive de rédiger du contenu sur mon métier, sur des thèmes qui me concernent mais aussi faire du publi-rédactionnel.
La pub, je ne pensais pas qu’un jour elle arriverait sur mon blog. Je ne pensais pas non plus en faire mon métier.
Je n’ai jamais été obligée d’accepter. J’y suis allée par curiosité. Rencontrer des personnes, des blogueurs, pourquoi pas.
Au début, je faisais ma timide. Je n’osais pas.
Maintenant je n’y vais plus à reculons.

Les opérations blogueurs, on en parle à tout va. Il y en a tous les soirs. A Paris principalement. Sont-elles rentables, ROIstes ? Personne ne l’a encore démontré.
De la visibilité vous dit-on, mais aussi de l’affinité avec le grand public.
Les ambassadeurs des marques dans l’ère du web ce sont, en partie, les blogueurs.
Ces blogueurs qu’on contacte à tout va pour parler de tel ou tel produit. On leur demande d’enjoliver leurs propos. Pas toujours des avis personnels, pas toujours des avis d’experts.
Il y a aussi ces blogueurs adulés par les marques et ceux que personne ne connaît.

Des blogs d’inconnus, il y a en a des milliers. Et certains sont prêts à tout. Prêts à tout pour recevoir échantillons, cartons d’invitation et des cadeaux.
Oui, ces fameux cadeaux dont on parle si souvent dans la blogosphère.
Certains en ont alors déduit que blog = cadeaux.
Des personnes m’ont ouvertement dit qu’elles lançaient leurs blogs pour des cadeaux.
Je ne fais pas partie de ces gens-là.
Je ne suis pas non plus parfaite lorsque je rédige une critique produit.
Mais je communique sur les marques lorsque le concept me plait, lorsqu’elles me correspondent.

J’ai eu la chance de participer au projet Génération Blogueuses. Et bien sûr, certaines femmes ont fait ressentir leur jalousie au travers d’articles.
Malheureusement, ces personnes oublient que ces blogs, ces textes, ces cadeaux restent virtuels. Ils ne reflètent pas ma vie, mais juste une partie de moi.
Une partie que je veux bien dévoiler et que j’ai envie de partager.

Cadeaux ou pas, je sais vivre sans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Anne Roumanoff, oui j’aime !

Anne Roumanoff, on l’aime ou on l’aime pas.

On l’aimait bien avec ses sketchs sur Sarkozy et la Sarkosie, on souriait en écoutant « Hôpital Saint-Joseph », « Cocktail mondain » et « La Tragédie des gâteaux », et surtout on riait aux éclats en la retrouvant chez Drucker pour Radio Bistrot.
Bref, je l’apprécie, vous je ne sais pas.
Roumanoff a connu une vague de succès lorsqu’elle a parodié nos chers hommes politiques. Vous vous souvenez très sûrement de cela :

Mais aussi de cette vidéo :

On y voit une Roumanoff sans tabou, sans gêne qui allume gentiment quelques personnalités de notre pays. Une censure ? Non. Un avertissement, on ne le sait point.
Elle a plu. Elle a continué.

Et aujourd’hui, c’est le Président Hollande qui y passe.
Je dirais même, qu’il fait la Une de son dernier spectacle. Roumanoff vous parle de Gauche flamby, de Gauche molle, de Gauche raide, mais aussi de Valérie Trierweiler qui, selon l’humoriste, mène de plein fouet la carrière de François.

On y voit aussi Angela, Ségolène, Martine, Dominique, Nicolas et François. Des politiciens gentiment caricaturés. On rit. On rit même aux larmes. C’est drôle, c’est vrai.
Anne Roumanoff aborde aussi le douloureux sujet (devenu tabou d’ailleurs) de la situation économique de la France. Les impôts y passent aussi. Les banques, la religion, l’éducation et la famille ensuite.
Des thèmes qui nous parlent. Des thèmes parfois dérangeants que l’humoriste aborde avec doigté.

Anne Roumanoff, c’est aussi une Madame tout le monde, qui a conscience de ses défauts et qui vous en parle avec franchise.
Et puis Anne, elle sait qu’elle ne plait pas à tout le monde. Elle évoque d’ailleurs ses débuts humiliants et difficiles.

En fin de compte, Anne Roumanoff, c’est une personne comme vous et moi, avec des origines.
Des origines comme nous en avons tous. Mais au fond, elle a raison, nous sommes tous Français.

 

Retrouvez Anne Roumanoff au théâtre du Palais Royal.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aperçu du Motorola RAZR i (processeur Intel Inside® intégré)

J’ai un Nokia Lumia 800. Vous le savez. Je le sais bien. Pourtant, j’ai dernièrement fait connaissance avec le Motorola RAZR i.

Un smartphone qui m’a surpris par ses capacités, sa puissance, son ergonomie et sa rapidité.
J’en voudrais un comme celui-là pour… Prendre de jolies photos, utiliser Instagram, accéder aux fonctionnalités que je ne trouve malheureusement pas sur mon Lumia.
Mais je vais vous avouer que j’ai été très surprise par la rapidité de ce téléphone. Aussi vite que l’oeil humain. Ca peut surprendre. Vraiment.
Aperçu en images.

Le Motorola RAZR i est disponible dès maintenant avec SFR pour 9,90€ avec une Formule Carrée 6Go, 9.90€ avec une Formule Carrée 4Go et 39 .90€ avec une Formule Carrée 2Go.

Rendez-vous sur Hellocoton !